– Les clés du rock (1) : Neil Young – Jesus and Mary Chain

Les clés du rock, c’est quoi ce truc ?

Hé bien voilà, je me suis mise à la place des membres qui viennent à la médiathèque et qui se retrouvent face à une marée de disques.  Il y a quasi 30.000 pièces dans la collection rock. Pff, c’est trop. Par quel bout on commence ?

Par les nouveautés ? Par la lettre A ? Par les pochettes rouges ?

Je vous ai donné des pistes avec les Chouchous, brassage des nouveautés que j’ai eu l’occasion d’écouter. Du connu et du moins connu dans tous les genres que comprend la collection  X,  c’est à dire rock, folk, pop, electro…et ça vous a plu. Chouette.
Les nouveautés, c’est bien, mais ces musiques d’aujourd’hui, elles ne sont pas tombées comme ça toutes cuites de l’arbre. Non, non, non… donc, alors je remonte dans le temps, et je vous propose les Clés du rock.
C’est à dire des musiciens, des groupes ultra connus ou d’autres qui sont restés dans l’ombre, des disques qui ont laissé une trace profonde, enfin bref tout ce  qui fait  le rock d’aujourd’hui.
C’est un sujet qui amènera des controverses, certains ne seront pas d’accord avec mes choix, mes propositions et bien, tant mieux ! Et c’est normal puisque tout cela reste très subjectif.
Je vous proposerai donc régulièrement de découvrir une discographie en quelques disques. Ensuite vous pourrez vous faire un avis personnel.  Et on pourra  en discuter.
Pour vous répérer, ces disques ont une petite étiquette rose « Clé du rock » et une petite note explicative.

Jesus & Mary Chain

La semaine passée, j’ai reçu un bel album de 4 cd’s de Jesus and Mary Chain « The Power of Negative Thinking » qui contient des b-sides et des inédits ainsi qu’un beau livret. Alors petit jeu : c’est lequel le best one de ce groupe, et y a-t-il seulement un best one ? mais oui, sinon je n’en parlerais pas.

Psycho Candy : 1985. Groupe britannique de noisy pop et de rock, aux influences velvetiennes incontestables. Avec des guitares saturées, de l’écho, une rythmique assez lente. Ils sont un des chefs de file du shoegazing. Sur ce 1er album, il y a Bobby Gillespie de Primal Scream à la batterie. Ils ont influencé pas mal de gens, comme entre autres Black Rebel Motorcycle Club ou my Bloody Valentine. Une musique auréolée de LSD.

et puis un grand classique :

Neil Young

« Everybody Knows This is Nowhere » – 1969. Son 2eme album, mais le premier avec son groupe Crazy Horse. Il contient deux longues plages qui se terminent en impro (rare à l’époque), et le fameux Cinnamon Girl. C’est aussi sur cet album que se révèle son fameux son de guitare brut et un peu crasseux si particulier.

« Harvest » – 1972. Son disque le plus célèbre. Ballades folk belles à pleurer, textes engagés, et une ambiance feutrée démontée par sa voix déchirante.

« Rust Never Sleeps » – 1979. Avec Crazy Horse. Album fait en réponse à la vague punk. « Hey Hey My My » (Rock’n’Roll Will Never Die)  présenté en 2 versions, dont une électrique qui vaut son pesant de cacahuètes. Enregistrement live très clean.

« Weld » – 1991. Un disque live explosif ! Neil Young a plus d’un tour dans son sac, on est loin de la folk-country baba cool. Un disque qui porte toute la rage de N. Young par rapport à l’ambiance socio-politique ambiante. En effet 1991 c’est la guerre du Golfe.

Et si on en veut plus, il y en a encore : « Sleeps With Angels » et « Mirrorball » . Deux disques dont on a pas mal parlé à leur sortie, mais qui sont peut-être anecdotiques aujourd’hui. L’un est un hommage à Kurt Cobain, les deux hommes s’appréciaient beaucoup. L’autre est un enregistrement fait avec Pearl Jam, qui donna lieu à une tournée spéciale et unique  (j’y étais).  Sans parler de  la musique énigmatique  du merveilleux film de Jarmush « Dead Man ». Mais il faut bien s’arrêter quelque part.  

Brigitte Molenkamp.

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Brigitte Molenkamp, Les Clés du rock, Pop Rock, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s