– Les chics clips – Le Tic-Toc-Choc

Alexandre Tharaud

Allez savoir pourquoi, c’est (presque) toujours par des chemins détournés que je découvre tel compositeur ou tel interprète de musique dite classique; vous l’aurez compris, ce n’est pas vraiment mon domaine. En voici un exemple avec ce clip et deux belles découvertes. Alexandre Tharaud d’une part, son nom ne m’étais pas vraiment inconnu, j’ai l’impression qu’on a beaucoup parlé de son interprétation des « Concertos italiens  » de Jean-Sébastien Bach et François Couperin d’autre part. Dans ce clip, on découvre une pièce assez représentative de l’album « tic, toc, choc » ainsi qu’un artiste qui refuse les cloisonnements musicaux et artistiques en général. En effet, « Le Tic-Toc-Choc » ou « Les maillotins » est tout en légèreté et vivacité (c’est presque sans surprise qu’on voit évoluer le danseur hip hop sur les accords de piano), à l’image de ce disque qu’Alexandre Tharaud a voulu placer sous le signe du jeu: « …Autour de Tic-Toc-Choc, que je joue souvent en bis, j’ai réuni les pièces les plus « pianistiques » de Couperin en mettant l’accent sur l’aspect ludique de certaines d’entre elles … » Le pari est réussi et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert ce disque empreint de légèreté mais qui propose malgré tout quelques pièces plus sombres. Le répertoire d’Alexandre Tharaud s’étend de Jean-Sébastien Bach aux modernes (Mauricio Kagel, Emmanuel Chabrier, Francis Poulenc,…), il est apparu sur scène au côté de Bénabar, pour interprèter une chanson de Barbara, il partage également sa passion pour Erik Satie avec Juliette et François Morel, sur scène et sur le disque « Erik Satie – Avant-dernières pensées (solos et duos) »,… Vous retrouverez ce disque dans une sélection plus large de médias intitulée  « Chapeau melon et … parapluie« , hommage à l’oeuvre de Satie concocté par mes collègues de la collection classique. Pour terminer, deux mots de François Couperin (1668-1733). A partir de 1700, quelques compositeurs profitent des nombreuses innovations techniques apportées au clavecin pour faire évoluer le langage musical. Couperin occupera une place de choix dans ce renouveau. A l’age de 25 ans, il obtient un poste d’organiste à la chapelle royale à Versailles et enseigne le clavecin aux enfants de Louis XIV. Son écriture exploite tout le registre, récemment étendu de son instrument. Sa production de pièces de clavecin lui assure la notoriété dans toute l’Europe.

Geoffrey Briquet

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, Chic clip, Geoffrey Briquet, Musique Classique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s