– Libre… De lire, écouter, parcourir, relire, feuilleter, …

Serge Bloch

La période estivale commence et voilà peut-être l’occasion de lever un peu le pied, de prendre un peu de temps pour soi. Pourquoi pas une parenthèse avec les enfants, un moment suspendu et partagé le temps de se plonger dans un livre. Voici quelques suggestions, pour les yeux et les oreilles puisqu’il s’agit de cd-livres. Tout d’abord, quelques titres qui allient le conte et la chanson française.

Toto ou tartare

« Toto ou Tartare » est une collection qui illustre à merveille cette thématique puisqu’elle est issue de la collaboration entre le label « Tôt ou Tard » et l’éditeur « Actes Sud ». Une série de chanteurs ont écrit une histoire et les chansons qui l’accompagnent, ils prennent parfois part au récit, plus rarement à l’illustration. Ces albums permettent de retrouver l’univers musical de l’artiste et de le faire découvrir à l’enfant. Les récits sont entrecoupés de chansons qui prennent part à l’histoire mais sont écrites, composées et interprétées de telle manière qu’elles peuvent être appréciées indépendamment. Chaque enfant, selon son âge, son humeur, … s’attardera sur un épisode précis, une chanson ou une image en particulier et pourquoi pas l’ensemble pour les plus grands d’entre-eux. Il est assez difficile de dire à quelle tranche d’âge est destiné un livre, même s’il est possible d’établir de grandes categories. Tous les albums proposés ici peuvent être appréciés dès deux ans et demi, à vous de cerner le rapport de vos enfants à la « lecture », seuls ou accompagnés, …

« Le peuple des dunes » est écrit, composé et chanté par Da Silva, illustré par Françoiz Breut et raconté par Yannick Jaulin (avec la participation de Cali et Marie Drucker). C’est l’agitation sur la plage bretonne de Boutrouille, un animal gigantesque vient de s’échouer. Alerte maximum pour le peuple des dunes, crabes, bigorneaux, crevettes, mouettes mais aussi mulots, bourricots, … Tout ce petit monde va découvrir le nouvel arrivant, Toudou l’éléphant d’Afrique et l’aider à récupérer se défense perdue. Nous devons également « Le mystère des couleurs« , au duo Da Silva – Françoiz Breut qui en plus d’illustratrice se fait conteuse pour cette histoire de corbeau peintre qui adore les couleurs. Mais comme tous les corbeaux, Coco est noir, tout noir et c’est bien ce qui le chagrine. Voyez comment, avec ses amies les corneilles, il va chercher à percer le mystère des couleurs. « Quand on arrive à Malidor« , c’est magique! Mais encore faut-il y arriver. En effet, Malidor c’est le pays des rêves et Mousse, la souris, est tellement impatiente d’y rejoindre sa soeur, déjà endormie, qu’elle ne parvient pas à trouver le sommeil. Jolie aventure créée et chantée par Franck Monnet, contée par Natacha Régnier et pour les yeux, les superbes illustrations vibrantes de couleurs et de matières de Vanessa Hié. Et encore dans la même collection, « Soleilman » par Dick Annegarn et « Le quartier enchantant » interprèté par les groupes Bombes 2 bal et Fabulous Trobadors et illustré par Tom Schamp, talentueux artiste bruxellois. Ses images pétillantes, colorées et truffées de détails sont à ne pas rater (il ne s’agit malheureusemant pas ici de sa meilleur réalisation).

La prochaine fois je vous le chanterai…

Même orientation chanson pour la collection « La prochaine fois je vous le chanterai… » (Aux « Editions du Rouergue » en collaboration avec l’émission de Radio France du même nom) mais la manière est un peu différente. C’est ici une seule chanson par album, proposée dans sa version originale et commentée par Philippe Meyer qui dirige la collection. Une perle choisie dans le répertoire de la « chanson à texte » et confiée à un illustrateur chargé d’égaler en images la saveur des mots. Deux titres actuellement disponibles à la médiathèque (et d’autres à venir): « La complainte du progrès«  de Boris Vian, illustré par Lynda Corazza et « Les goûts d’Olga«  de Gérard Morel, illustré par Frédérique Bertrand.

Renaud, Serge Bloch & Gérard Lo Monaco

Je conaissais déjà Docteur Renaud et Mister Renard et voilà que j’ai découvert Renaud le conteur . Il ne faut pas forcément aimé le chanteur pour apprécier ses livres. La voix un peu rugueuse porte le texte avec simplicité et justesse. Les messages, tout simples, prônent pour une meilleure qualité de vie, la quête de la liberté et de soi-même. Ils permettent de découvrir un Renaud ami des animaux et de la nature. « Le petit oiseau qui chantait faux«  et « La petite vague qui avait le mal de mer«  tous deux mis en images par Serge Bloch et Gérard Lo Monaco proposent à chaque page une surprise visuelle. A partir de découpes dans les pages et d’images en abyme, à la façon des livres italiens des années 50 pour le petit oiseau et en jouant sur les reflets argentés pour la petite vague.

En bref

Hors de toute thématique, si ce n’est encore et toujours celle du plaisir partagé, trois derniers titres. Tout d’abord, « Ours fait ce qu’il veut«  d’Anne Ferrier, nous emmène sur les pas de cet ours mal léché qui n’en fait qu’à sa tête. Jusqu’au jour où, forcé et contraint, il devra se soucier un peu de tout ceux qu’il avait jusque là malmené. L’album profite des couleurs toniques de l’illustrarice (à suivre) Delphine Chedru et l’ours, qui aime chanter à tue tête, se ballade tout naturellement sur des airs de W.A. Mozart

Julia Donaldson raconte l’histoire de cette petite souris qui se promène dans la forêt, tout simplement. En chemin, elle rencontre le renard, le hibou et le serpent qui la trouvent bien appétissante… Comment va-t-elle se sortir de ce mauvais pas? Mais bien sûr! Comment, vous ne connaissez pas le Gruffalo? Les dessins d’Axel Scheffler vont vous permettre de le découvrir.

Léo va fêter son anniversaire et pour l’occasion il invite les animaux du monde entier. Cette trame toute simple est le fil conducteur de cet imagier original et permet de passer de l’aboiement du chien au vrombissement de l’avion en passant par le rugissement du tigre et bien d’autres encore (cheval, phoque, chimpanzé, hippopotame, …). « Animal bazar« , voyage sonore, musical et visuel est illustré par Irène Schoch qui utilise le pochoir, ce qui est plutôt rare et mérite d’être signalé.

Geoffrey Briquet

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, Chanson Française, Geoffrey Briquet, Jeune public, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s