– RDV ESP-Disk

Entre free jazz et freak-folk, en noir et en blanc, ESP Disk comme point de rencontre utopique des contre-cultures américaines de la fin des années soixante.


Fondé à New York, au deuxième tiers des années soixante, par l’avocat Bernard Stollman, le label ESP Disk tire plus son nom des trois premières lettres de la langue universelle utopique qu’est  l’esperanto (la première sortie du label, Ni Kantu en Esperanto, est une méthode d’apprentissage de cette langue sous forme de chansons) que de l’Extra Sensory Perception chère aux psychologues cognitifs des années soixante.

Si ESP Disk fut assurément un espace de liberté et d’expérimentation (cf. les deux fameux slogans repris sur la plupart des pochettes : « The artists alone decide what you will hear on their ESP Disk » et « You never heard such sounds in your life »), au contraire de l’esperanto cette utopie ci ne s’est pas construite par l’uniformisation et le nivellement des particularismes et des différences.  Animé par un activisme musical frénétique, le label indépendant publia quarante-cinq albums durant ses dix-huit premiers mois d’existence. Et, on y retrouve côte-à-côte deux  formes musicales liées à deux pans de la contestation sociale et politique d’un pouvoir américain encore raciste dans ses ghettos et encore impérialiste hors de ses frontières (en particulier, à l’époque, au Vietnam). C’est par l’irrésistible besoin commun de crier son indignation – à voix nue ou via un saxophone ou un ampli de guitare – et d’inventer un autre monde possible, que le free jazz d’Albert Ayler, Ornette Coleman, Sun Ra, Henry Grimes et consorts n’est pas si déconnecté qu’une écoute bornée ou superficielle pourrait nous le faire croire du freak folk des Godz, des Fugs ou des Holy Modal Rounders

> site du label
Dans nos collections : discographie séléctive

Albert AYLER : Spiritual Unity (ESP1002 – 1964)
NEW YORK ART QUARTET [feat. Amiri BARAKA) : New York Art Quartet (ESP 1004 – 1964)
Ornette COLEMAN : Town Hall, 1962 (ESP 1006 – 1965)
Albert AYLER : Bells (ESP 1010 – 1965)
SUN RA : Heliocentric Worlds Vol.1 & Vol.2 (ESP 1014 & ESP 1017 – 1965)
Milford GRAVES : Percussion Ensemble (ESP 1015 – 1965)
NEW YORK EYE AND EAR SEXTET : New York Eye and Ear Control (ESP 1016 – 1966)
THE FUGS : First Album (ESP 1018 – 1965)
Marion BROWN : Marion Brown Quartet (ESP 1022 – 1966)
Patty WATERS : Sings (ESP 1025 – 1966)
Henry GRIMES : The Call (ESP 1026 – 1966)
THE FUGS : The Fugs (ESP 1028 – 1966)
– [divers artistes] : compilation East Village Other (ESP 1034 – 1966)
THE GODZ : Contact High with The Godz (ESP 1037 – 1966)
THE GODZ : Godz 2 (ESP 1047 – 1967)
William S. BURROUGHS : Call Me Burroughs (ESP 1050 – 1967)
PEARLS BEFORE SWINE : One Nation Underground (ESP 1054 – 1967)
Noah HOWARD : At Judson Hall (ESP 1064 – 1968)
HOLY MODAL ROUNDERS : Indian War Whoop (ESP 1068 – 1968)
PEARLS BEFORE SWINE : Balaklava (ESP 1075 – 1968)
Alan SILVA : Skillfullness (ESP 1091 – 1969)
Ed ASKEW : Ask the Unicorn (ESP 1092 – 1968)
MIJ : Yodeling Astrologer (ESP 1098 – 1969)
Erica POMERANCE : You Used to Think (ESP 1099 – 1968)

C’est cette histoire d’une autre Amérique que Philippe Delvosalle essayera – extraits sonores à l’appui – de raconter le 29 janvier 2010 à 19h30 à la Médiathèque de Bruxelles centre (Passage 44).


Post-scriptum : La Résurrection d’un label

En 1974, confronté entre autre à la prolifération de copies pirates de ses LPs, le label fut économiquement contraint de mettre la clef sous le paillasson. Plus de quinze ans plus tard, à partir de 1991, des labels allemands (ZYX) puis italien (Abraxas) entamèrent la réédition – officielle – des disques historiques d’ESP.

Mais, surprenant quasi tout le monde, le label réapparu à partir de 2005 pour sortir de nouveaux titres, enregistrés par une nouvelle génération de musiciens qui, d’une manière ou l’autre se placent dans le double héritage du free jazz (Naked Future avec Arrington de Dionyso de Old Time Relijun ou Talibam! avec Kevin Shea et Peter Evans de Mostly Other People Do the Killing) ou d’une certaine pop décalée (Unpop du Japonais Yximalloo) :

YUGANAUT : This Musicship (ESP 4044 – 2006)
TOTEM> : Solar Forge (ESP 4046 – 2008)
YXIMALLOO : Unpop (ESP 4047 – 2008)
THE NAKED FUTURE : Gigantomachia (ESP 4053 – 2009)
TALIBAM ! : Boogie in the Breeze Blocks (ESP 4055 – 2009)

Philippe Delvosalle

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Jazz, Pop Rock, RDV de la média de Bxl-Centre, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour – RDV ESP-Disk

  1. valeredoumont dit :

    l’espéranto, langue universelle utopique… pas si utopique !
    Perso, je l’ai appris pour voyager au Japon : une centaine d’heures d’étude sur deux ans pour plus d’un mois de découverte du Japon « de l’intérieur » en logeant uniquement chez l’habitant.
    Je confirme : cela fonctionne !
    http://fr.lernu.net/

  2. plow dit :

    Dans la discographie sélective vous avez oublié un album essentiel : Cromagnon – Cave Rock

  3. Ping : - retour vers le futur (36): rendez-vous ” esp disk’ ” (passage44 – 29.01.10) « globe glauber et la médiathèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s