– Best of 2009 cinéma ou l’art de faire des listes…

Au même titre que manger de la dinde à Noël ou se faire des bisous sous le gui à la nouvelle année, les Best of, chouchous, coups-de-cœurs, meilleurs, bilans, récapitulatifs, préférés de l’année sont devenus incontournables, si pas indispensables, obligatoires, inévitables….

Dans le roman « High Fidelity » de Nick Hornby, l’art de faire des listes prend toute sa quintessence. Alors en temps que médiathécaire, gestionnaire et conseillère cinéma à la médiathèque de Bruxelles, des listes, j’en vois beaucoup, toute l’année, par thème, par titre, par genre, par taux de sortie, par ordre alphabétique et alphanumérique, par goût, par support, par pays… il est donc tout à fait logique, voire naturel que je me plie à ce petit exercice de style de fin d’année…

La première chose à faire donc, c’est d’établir une première liste des films visionnés. J’en suis arrivée à 109 titres, en dvd, un nombre finalement pas si impressionnant si l’on considère qu’il y a 365 soirées dans l’année pour en voir, des films. Ajoutez à cela des séries-télé qui prennent plusieurs jours, des séances cinéma, des concerts, des soirées sans télé et on y est vite à la fin de l’année ! Mais bon, si vous avez vu 365 films cette année, vous êtes probablement un super héros, ermite, solitaire ou extra-terrestre, avec, qui plus est, une conjonctivite géante… (Mais si vous en êtes, je serais curieuse d’avoir votre avis !). Ensuite, parmi ces 109 titres, il faut faire un choix, et c’est là que cela devient difficile, très difficile… Je pourrais vous sortir très très vite les films que je n’ai pas aimé, car c’est ce qui est finalement le plus évident. Mais puisque nous ne sommes pas là pour vous déconseiller, mais bien vous donner envie de découvrir des films, voici  ‘sans plus attendre’ mon petit « Best of » 2009 cinéma.

LA PREMIERE PLACE : ex-aequo Burn after reading des Frères Coen et Looking for Eric de Ken Loach :

J’ai vu Burn after reading au cinéma et je me suis vraiment bien amusée, ce qui est, finalement, devenu assez rare et ce pour plusieurs raisons : je ne vais pas très souvent au cinéma, et rarement pour y voir des comédies qui, au fil du temps, semblent de moins en moins intéressantes… mais c’est un avis personnel. Dans ce Burn after reading, j’ai eu l’impression de retrouver la qualité des vieilles comédies américaines. Et cette impression est renforcée par l’excellente prestation des acteurs : George Clooney est définitivement le Cary Grant de notre époque, Brad Pitt est ici incroyable et remonte dans mon estime, Frances McDormand est tout simplement fabuleuse et John Malkovitch très très bon. Bref, une comédie intelligente que je ne peux que vous conseiller. Une chronique plus longue à lire ici.

Looking for Eric est arrivé tard dans l’année. J’avais zappé sa sortie au cinéma, un peu à cause de la présence d’Eric Cantona au générique, et le plus cocasse dans cette histoire, c’est que c’est justement sa prestation qui fait que ce film se place en tête de mon best of… Donc, Looking for Eric est une pure merveille. Pure, surtout dans la façon dont Ken Loach nous montre une fois de plus les sentiments. Il est ici question des choix que l’on fait dans la vie. Le personnage principal, Eric Bishop (interprété par Steve Evets) se voit coatché par son idole, Eric Cantona. Le duo fonctionne à merveille et le film est truffé de petits moments très simples mais aussi très justes. J’ai des frissons rien que de vous en parler…

FILMS D’ANIMATION : Wall-e de Andrew Stanton et Valse avec Bachir de Ari Folman

Une playlist de l’année sans film d’animation ? Non, non, non. Et c’est pourquoi je vous propose deux titres dans ce récapitulatif. Le premier, Wall-e, fut un très agréable moment de cinéma. Un film fin, intelligent, une réflexion écologiste, de l’humour et du bonheur, beaucoup de bonheur… Bref, un  film chroniqué en début d’année dont vous trouverez le texte complet ici.

Si Wall-e est classé dans le genre « films et contes pour enfants », il n’en est rien pour Valse avec Bachir qui est un film assez éprouvant. Il s’agit du premier documentaire d’animation. Autobiographique, Ari Folman nous raconte son histoire, celle de ces nombreux soldats israéliens qui ont perdu la mémoire suite au tragique épisode du massacre de Sabra et Chatila. Le film est lourd en émotion, et transcendé par la musique de Max Richter. La magie opère très vite et certaines scènes ne vous quitteront plus.

Et je peux déjà vous dire que Là-haut / Up, le tout dernier Pixar sera dans le Best of 2010 !

COMEDIE ROMANTIQUE : Coup de foudre à Rhode Island de Peter Hedges

Alors là, j’en vois déjà certains sourire. Et oui, il ne faut pas gâcher son plaisir et voilà une comédie romantique qui se  laisse voir sans modération. Comprenons-nous bien, c’est une bonne comédie romantique, pas à l’eau de rose ni qui dégouline de bons sentiments (juste un peu seulement). Et grâce à qui ? A Steve Carell qui joue parfaitement son rôle de père de trois filles, veuf, et éperdument amoureux de la compagne de son frère. Tout ça durant une grosse réunion familiale. Le réalisateur Peter Hedges n’en est qu’à son deuxième film et pour ma part, c’est un sans faute. Pieces of April en 2003 avait été une réelle découverte. Et puis, il est aussi l’auteur du scénario de What’s eating Gilbert Grape de Lasse Hallstrom et qui avait fait remarquer le jeune Leonardo Di Caprio.

WESTERN : Appaloosa de Ed Harris

N’étant absolument pas fan des westerns, voilà un choix étrange qui s’est immiscé dans ma sélection mais pas à l’insu de mon plein gré… Un bon petit western ? Plus que ça. Appaloosa est surtout une histoire de complicité entre deux hommes, un shérif et son adjoint. Le premier interprété par Ed Harris se voit régulièrement épaulé verbalement par le second, interprété par Mr Vigo Mortensen. Un western philosophique et surtout contemporain où l’on est à mille lieux des ambiances plutôt ringardes des cowboys toujours propres sur leur cheval.

BEAUX FILMSGetting home de Yang Zhang ; Estomago de Marcos Jorge ; The Visitor de thomas McCarthy

Dans ce choix drastique des coups-de-coeur de l’année 2009, j’avais envie d’y mettre une  petite note exotique. qui vous fera voyager à l’autre bout de la planète. Getting home est un road-movie chinois, l’histoire d’un homme, Zhao, qui va parcourir des milliers de kilomètres pour ramener le corps de son collègue et ami défunt, Liu. Même si le sujet est sombre (trimballer le corps d’un macchabée sur son dos n’est pas ce que l’on peut appeler une partie de plaisir) Yang Zhang rend la chose beaucoup plus légère en intégrant ça et là des rencontres tout le long du parcours difficile de Zhao. Road movie à pieds, en brouette, en voiture, et même en pneu… il nous permet de découvrir des paysages somptueux d’une Chine encore méconnue.

Autre contrée lointaine, mais du côté ouest, je vous propose un petit voyage au Brésil qui va vous ouvrir l’appétit. Effectivement, Estomago raconte l’histoire de Nonato, jeune homme sans ressources qui va découvrir les subtilités de la préparation culinaire, ce qui va le conduire aussi à sa perte. Un film chroniqué ici.

Film indépendant américain, The Visitor est le second film d’un réalisateur à la carrière prometteuse. Thomas McCarthy nous avait déjà étonné avec son film Station agent en 2003. The Visitor raconte l’histoire de Walter Vale,la soixantaine, fort désabusé par la vie et qui va rencontrer par hasard un couple d’immigrés clandestins. Cette rencontre va transformer la vie de Walter et de Zeinab, jeune homme sans papier et enfermé à la suite d’un contrôle dans le métro. Un film tout en sobriété qui ne veut pas nous faire la morale à tout pris.

SCIENCE-FICTION : Star Trek 0 de J.J. Abrams

Les bons films de SF, ça devient rare, trop rare. Je n’ai jamais aimé la série Star Trek et pourtant ce dernier opus est très surprenant et surtout très divertissant. Je l’avais vu en première lors du Festival du Film Fantastique 2009 et  voici mon sentiment à la sortie de la projection (ici).

POLICIER : The Chaser de Hong-jin Na

Pour moi, la révélation de l’année en matière de policier/thriller. Une première réalisation pour ce jeune coréen et une maîtrise scénaristique qui impressionne. Le film fut également présenté au Festival du film Fantastique 2009, dont voici la chronique (ici). Un remake américain est déjà en préparation, c’est dire.

.

Voilà, 11 titres pour une année complète, c’est peu, trop peu. Alors pour continuer le plaisir plus longtemps, voici quelques titres à mettre sous le sapin :

Generation Rx de Arie Posin : une divagation sur l’utilisation de drogues chez les jeunes et moins jeunes. Film indépendant découvert au festival sundance.

J’ai toujours rêvé d’être un gangster de Samuel Benchetrit : film à sketch en noir et blanc à la fois très drôle et très tendre. Mon sketch préféré, celui où Arno discute de la chanson « Gaby oh Gaby » avec Bashung. Un must !

Home d’Ursula Meier : œuvre atypique et presque surréaliste, l’histoire d’une famille qui, installée au bord d’une autoroute abandonnée, voit sa vie transformée le jour où cette route est finalement inaugurée. Une chronique complète ici.

Gran Torino de Clint Eastwood : du tout grand Clint, comme on l’aime.

J’aurais aussi pu parler de The Dead girl de Karen Montcrieff, Terre brûlée de Guillermo Arriaga, Panique à Hollywood de Barry Levinson, Blindness de Fernando Meirelles, The Watchmen de Zack Snyder, Two Lovers de James Gray, Noces rebelles de Sam Mendes, …

Et puis, pour terminer, une petite gâterie car cette année 2009 commémorait aussi les 40 ans de la troupe Monty Python. Plus besoin de les présenter, ils ont été LA référence pour un grand nombre d’artistes. La sortie du coffret « Flying circus » est le plus beau cadeau à faire en cette fin d’année qui a eu son lot d’événements déchirants. Et mieux encore que de l’acheter, venez l’emprunter à la médiathèque, c’est encore plus chouette… !

Brigitte Segers

 

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Best Of 2009, Brigitte Segers, Cinéma (fiction), est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s