– Visions multiples, une image peut en cacher une autre


Le principe d’incertitude de Heisenberg dit que l’on ne peut connaitre en même temps la position et la vitesse d’une particule élémentaire, conséquence de la double manifestation onde-corpuscule de la matière…

Inutile ici de vous faire un cours de physique quantique, je n’en ai ni les compétences, ni l’envie.

Mais quel rapport cela a-t-il alors avec ce que j’ai à vous présenter ?

Salvator Dali s’inspirait de toutes les grandes découvertes scientifiques de son époque pour élaborer son œuvre.

La science peut en effet être une source de remise en question permanente si on l’aborde sur le plan des différentes possibilités de représentations du monde et non sur celui de la certitude inébranlable d’un dogme figé.

Dali l’avait visiblement très bien compris, il se présentait comme un héritier de la Renaissance italienne, époque où les mondes des arts, des sciences, de la philosophie et même de la religion n’étaient pas strictement cloisonnés.

Chez Dali, c’est comme si les théories sur le monde de l’inconscient du docteur Freud s’interpénétraient de manière inextricable avec celles de la relativité de l’espace et du temps d’Albert Einstein.

Je crois qu’il aurait été fasciné par les dernières recherches sur la théorie des cordes ainsi que les grands débats philosophiques qui secouent aujourd’hui le monde des sciences.

Ce documentaire a le double intérêt de présenter de manière très abordable certaines matières scientifiques de son époque, avec de nombreuses interviews dont notamment celle d’Ilya Prigogine (prix Nobel de physique) et de faire un portrait de l’artiste loin du cliché habituel de l’homme excentrique qu’on en connait.

Tout comme la matière, qui se dérobe à notre regard lorsque nous tentons de l’observer avec trop de précision, la peinture de Dali nous offre tour à tour une de ses multiples facettes alors qu’une autre se glisse subrepticement… dans l’ombre.

Dimension Dali. Un film de Joan Ubeda et Susi Marques.

Markus Raetz lui, travaille sur les multiples apparences que peuvent prendre un objet selon le point de vue duquel on le regarde. Un homme se transforme en lapin, une tête à l’endroit en tête à l’envers, un « oui » en « non », etc.…

Notre homme ne parle pas de sciences, il a plutôt l’air de follement s’amuser. Le plaisir du jeu avec les effets d’illusion est le leitmotiv premier de cette œuvre originale pleine de surprises.

Mais lorsque je vois ces objets lentement se métamorphoser sous mon regard qui s’interroge sur la réalité des apparences, je ne peux m’empêcher de penser à notre fameux principe d’incertitude cité plus haut, à ces visions multiples et cette étrange dualité onde-corpuscule qui défie le bon sens et remet en cause une certaine vision un peu étriquée de la science et de ce qu’elle peut nous apporter.

Markus Raetz. Un film d’Iwan Schumacher.

En cliquant sur « Principe d’incertitude de Heisenberg » vous avez peut-être été découragé par la définition assez indigeste que vous a donné « Wikipédia ».

Etienne Klein, dans son livre coécrit avec Bernard d’Espagnat « regards sur la matière, des quanta et des choses »,  qui aborde également les questions philosophiques qu’impliquent les dernières découvertes clôture sa définition du principe par cette très belle image: « Nous nous retrouvons dans la situation, mainte fois citée, du naturaliste qui voudrait étudier le comportement d’un oiseau qui ne chante que dans l’obscurité. S’il l’écoute, il ne peut le voir ; S’il le voit, il ne peut l’entendre. C’est très frustrant, surtout si l’animal est beau quand il chante ».

Eddy Maes.

Détails et disponibilités:   Dimension Dali.

Markus Raetz.

Les œuvres de Dali et Raetz ont été présentées ensemble lors de l’exposition  « Une image peut en cacher une autre » qui se déroula au Grand Palais à Paris en 2009.

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s