– Hypnotic Brass Ensemble – Hypnotic Brass Ensemble

L’Hypnotic Brass Ensemble est une fanfare de 9 musiciens de Chicago. La majorité d’entre eux sont des fils du jazzman Phil Cohran, qui fut trompettiste dans le Sun Ra Arkestra entre 1959 et 1961 et qui fonda également l’AACM (une organisation dédiée à promouvoir  « l’exécution et l’enregistrement d’une musique sérieuse et originale »).

 

Le groupe, qui mélange allègrement jazz, funk, hip-hop et influences du monde entier, commença par jouer dans les rues de Chicago, de New-York et d’ailleurs, en vendant à la main leur premier disque autoproduit. Ils se construisirent progressivement une réputation mondiale et une communauté de fans grandissante.

 

Apres s’êtres déplacés à New York et avoir joué dans le monde entier, entre autres avec Mos Def ou Erykah Badu, ils furent remarqués à Londres par le patron du label Honest Jon. Il débutèrent une collaboration fructueuse avec la parution de plusieurs singles, de quelques albums live et ensuite la rencontre avec d’autres musiciens comme le légendaire batteur Tony Allen, créateur de l’afro-beat, et quelques dates en première partie de Blur. Même si le groupe à souvent changé de batteur au fil des années, on doit la majeure partie des rythmiques du disque à Sola Akingbola (de Jamiroquai) et Malcolm Catto (des Heliocentrics dont j’ai précédemment chroniqué l’album ici)

 

En 2009 sort donc ce premier album, contenant des réenregistrements de certains de leurs morceaux précédents ainsi que de deux reprises : « Rabbit Hop » de Moondog et « Alyo. », écrit par leur père en hommage à la danseuse Alyo Tolbert.

L’album s’ouvre d’ailleurs se ce titre au rythme chaloupé et à l’énergie très communicative, et démontre toute l’efficacité de leur formule qui devrait surtout s’apprécier en concert. « Gibbous », au rythme rapide, alterne les passages enflammés et ceux plus détendus. « Flipside » est clairement le titre le plus orienté hip-hop, avec des riffs de cuivres qui se répondent ou se mélangent, avec un résultat irrésistible, comme le reste de cet album!

Samuel Mussen

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article a été publié dans Jazz, Samuel Mussen, Soul - Funk - R'n'b. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s