– Coup de cœur pour dame de pique

« Mémoire d’une princesse des Indes » est un portrait de son altesse Gayatri Devi, troisième épouse du dernier Maharadjah de Jaipur.

La Princesse remonte avec nous le cours du temps pour nous conter avec beaucoup de nostalgie ses années de jeunesse, son éducation européenne ainsi que sa rencontre avec Sawai Man Singh II, Maharadja de Jaipur.

A l’aide d’une grande quantité d’images d’archives, le film nous raconte ensuite les dernières années de la colonisation britannique.

A cette époque déjà, la princesse ainsi que son mari, avaient le grand projet d’abolir la « Purdah », tradition qui consiste à isoler les femmes du regard de la société.  Pour atteindre cet objectif, elle eut la grande intelligence d’ouvrir des écoles pour filles afin de préparer celles-ci à un bouleversement aussi radical de leurs coutumes.

La période qui suit est plus trouble. C’est le début de l’indépendance de l’Inde. Petit à petit les familles princières vont voir leurs privilèges s’abolir.

En 1970, son époux décède… Gayatri Devi va se retrouver malgré elle, propulsée sur la scène politique…

Il est bien-sûr difficile, en un seul chapitre du film, de se faire une idée claire du climat politico-social qui régnait à cette époque en Inde.  Mais là n’est pas le propos.

Ce très beau documentaire, est avant tout le portrait d’une femme qui, alors qu’elle ne s’y destinait pas, a su assumer ses responsabilités politiques et sociales avec beaucoup de courage, de dignité et d’altruisme.  Au moment ou elle est filmée, on la voit encore parler du devoir  qu’elle à vis-à-vis du bien-être du peuple qui par le passé était « sien ».

Françoise Levie la réalisatrice, nous a concocté une fois de plus un documentaire qui,  par son ton serein, la beauté de ses images et son rythme envoûtant se laisse déguster avec beaucoup de plaisir. Il n’en est pas moins un film engagé et très convaincant,  par le bel hommage qu’il rend à feu cette très grande dame et les combats qu’elle mena tout au long de sa carrière.

Gayatri Devi, Rajmata de Jaipur est décédée à l’âge de nonante ans le 29 juillet 2009.

Eddy Maes

Ce documentaire est classé dans la rubrique « As de pique », sélection sous le signe de l’action du pouvoir,  du pouvoir de l’action , de la réflexion et du discernement.

Détails et disponibilité:

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, As de pique, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s