– Compilation – California Funk

Sous-titrée « rare funk 45’s from the golden state », on doit la sélection de cette compilation a deux spécialistes du funk et de la soul : Gerald Short et Malcolm Catto. Le premier est le créateur de l’excellent label anglais Jazzman (http://www.discogs.com/label/Jazzman) et de ses rejetons Funk45, Soul45, Soul7 et Stark Reality, le deuxième est quant a lui batteur dans de nombreux groupes, dont les excellents Heliocentrics (dont j’ai précédemment chroniqué le disque ici https://lamediabxl.wordpress.com/2010/08/27/mulatu-astatke-the-heliocentrics-inspiration-information/), le Quantic & His Combo Bárbaro ou encore Connie Price & The Keystones . Après des années de recherches soigneuses et intensives dans les recoins obscurs du funk régional américain, voici enfin le résultat : 21 morceaux des plus fins, des plus rares et des plus intéressants qu’a pu produire l’état doré.

Le climat de la région invite plutôt à la détente et à la lascivité, ce que propose agréablement le groupe 4th Coming, avec « Cruising Down Sunset », soit une croisière sous un coucher de soleil, avec un morceau soul qui n’a rien a envier aux bandes originales de classiques de la blaxploitation comme « Dolemite », « Shaft » ) ou « Superfly » () et autres «the Mack »

De facture plus classique, les L.A. Bare Faxx ne laisseront personne de marbre grâce a « Super Cool Brother », un morceau funk d’une efficacité redoutable. Arthur Monday ne démérite pas non plus, son « What Goes Around Comes Around (Part 1) » démontre sa capacité a haranguer les foules et ses musiciens avec une verve particulièrement expressibe. L’excellent Ray Frazier accompagné par ses Shades Of Madness nous offre ensuite un énergique « I who have nothing »  qui n’a rien a envier au « Godfather of Soul », le vénérable James Brown.

Enrique Olivarez Y Los Vampiros proposent avec leur « Al’s Place » un couple guitare Wah-wah et cuivres d’une énergie sans égale. Autre association de textures sonores, la voix de crooner de John Heartsman & Circles placée sur le funk surexcité de « Talking About My Baby », malheureusement trop court pour pouvoir démontrer toutes les qualités du combo.

Les femmes ne sont heureusement pas totalement délaissées, Delores Ealy concurrence admirablement bien Marlena Shaw ou Betty Davis avec un « Honeydripper » enregistré avec les Kenyattas. Allais-je terminer cet article sans parler d’une seule reprise ? Finalement non, ma réputation est sauvée, la dernière plage du disque et une réinterprétation du classique « What’s going on » de Marvin Gaye par Mr. Clean & The Soul Inc. Finalement, le seul reproche qui pourrait être fait à ce disque est la courte durée des morceaux, tant on voudrait prolonger infiniment le plaisir de les écouter.

Samuel Mussen

Publicités

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article a été publié dans Samuel Mussen, Soul - Funk - R'n'b. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s