– Les chouchous du rock dans le divan (27)

Troy Von Balthazar « How  To Live On Nothing» – Third Side Records – 2010

Musicien américain, il fut le chanteur et guitariste de 1993 à 2003 du groupe Chokebore. Un groupe fougueux associé à la scène grunge. Quand Chokebore décide de se mettre en veilleuse , Von Balthazar continue d’écrire et de composer pour lui seul. En 2005 il publie son premier album en solo, et part sur les routes pour une tournée de presque 2 ans. Il se présente sur scène tout seul avec sa guitare et un petit sampler, et ainsi confirme ses talents de songwriter.

Aujourd’hui, il sort son deuxième album toujours autant à fleur de peau. C’est le genre de musicien qui n’exige pas de grosses tournées dans de grandes salles, ni de reconnaissance mondiale. Il fait ce qu’il sait faire le mieux, il écrit et compose pour un public qui l’apprécie. Le titre de son album en dit long : « Comment vivre de rien ».

Il est loin du brouhaha de Chokebore, qu’il reformera le temps d’un été pour se refaire une santé financière sans doute.

Il explique dans une interview, que la vie d’un musicien indépendant tel que lui, qui fait tout tout seul n’est pas facile financièrement parlant.

Pour ce nouvel album, il avait envie de se retrouver dans une ambiance « groupe », il s’est donc entouré des musiciens du groupe Black Pine – des amis  et il a retrouvé Adeline Fargier qui l’accompagnait déjà sur son premier disque. On se retrouve avec un album tout en finesse, avec un accompagnement qui encadre chaque chanson au plus juste. Certaines baignent dans la délicatesse, d’autres (Santiago) contiennent une décharge électrique justement dosée.

« Sand » – Lee Hazlewood – écoute comparative

Lee Hazlewood (1929 – 2007) fait partie de « la crème de la crème » des singer-songwriters country américains, tout comme Johnny Cash. Mais, je ne vais pas écrire sa bio aujourd’hui, je voudrais plutôt simplement relever une de ses toutes belles chansons et placer son interprétation face à celle de OP8 et celle de Einsturzende Neubauten.

En 1966, la chanteuse Nancy Sinatra (fille de Frank) sort un album principalement écrit par Hazlewood, disque sur lequel il y a la fameuse chanson « Sand », duo ultra sensuel interprété par la chanteuse et le songwriteur. Ballade country où l’étranger nommé Sand demande à la jeune fille de pouvoir partager son coin de feu…. Le fantasme du cowboy et de la jeune ingénue. En fait cette chanson me fait assez bien penser au monde de Tennessee Williams.

En 1985, Einstruzende Neubauten termine son album « ½ Mensch » en réinterprétant « Sand » à sa manière. Blixa Bargeld chante tout seul, mais l’émotion reste très présente.

En1997, c’est au tour de OP8, groupe formé par Lisa Germano, Howe Gelb (Giant Sand) Joey Burns et John Convertino (Calexico).  Quelques traces de musique tex-mex, et les rôles des chanteurs sont inversés, Lisa chante la partie masculine et Howe Gelb fait l’autre voix. Le morceau commence par une disto de guitare qui reprend l’effet du vent du désert.

Sand

Lee:
Young woman share your fire with me
My heart is cold, my soul is free
I am a stranger in your land
A wandering man, call me sand

Nancy:
Oh sir my fire is very small
It will not warm thy heart at all
But thee may take me by the hand
Hold me and I’ll call thee sand

Lee:
Young woman share your fire with me
My heart is cold, my soul is free
I am a stranger in your land
A wandering man, call me sand

Nancy:
At night when stars light up the sky
Oh sir I dream my fire is high
Oh taste these lips sir if you can
Wandering man, I call thee sand

Nancy:
Oh sir my fire is burning high
If it should stop sir I would die
A shooting star has crossed my land
Wandering man

Lee:
She whispered sand

Nancy:
(Whispers) Sand

Lee:
Young woman shared her fire with me
Now warms herself with memory
I was a stranger in her land
A wandering man, she called me sand

Nancy:
He was a stranger in my land
A wandering man

Lee:
She called me sand

 

Brigitte
PS : Merci à Fabfive pour ses photos

 

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, 2/ Nos collections:, Brigitte Molenkamp, Chouchous du rock, Les divans du rock, Pop Rock, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s