– Les Chouchous du rock dans le divan (33)

Voici la suite des divans du rock du samedi 12 février

School Of Language « Sea From The Shore » – Thrill Jockey 2008

Si vous aimez Animal Collective, Of Montréal et les super sous-estimés XTC, ce disque est pour vous.
Projet parallèle de membres du groupe anglais Field Music, Peter et David Brewis.

Sea From The Shore s’ouvre et se referme sur quatre versions différentes de « Rockist » basées sur le principe de voyelles ânonnées, comme s’il s’agissait d’un écho. C »est assez cocasse de décliner quatre fois ce titre qui ne comprend que des onomatopées quand on s’appelle « L’école du language » !  A partir de la troisième plage et tout au long du disque, nous revenons à des textes traditionnels, des guitares incisives, et une batterie bien appuyée. Mais ils mettent quand même toute la gomme sur les parties vocales, en jouant  avec les voix, seule, en duo, en chœur, il y en a pour tous les goûts.

Et si la musique tient de la brit pop bien relevée, bien piquante, ils sont aussi très lyriques.

Leur rythmique est assez carrée avec une bonne basse compressée, de ce faitils ne tombent pas dans la préciosité, même si les guitares aiment s’échapper dans les fioritures, elle reste  bien ancrée dans le domaine du rock.

Soul Center « General Eclectics » Shitkatapult 2010

Soul Center c’est Thomas Brinkmann, producteur et artiste allemand qui a commencé par évoluer dans le milieu de l’art contemporain au début des années 90. Il intègre la philosophie, et la littérature à sa musique electro minimale, il multiplie les expériences. Ensuite il crée son propre label : Max Ernst.

Quand il se présente sous une forme plus groove, plus dance il prend le nom de Soul Center. Sorte de techno house hybride, très efficace. General Eclectics transpire du plaisir que Brinkmann à du prendre à rechercher, décortiquer et assembler ses échantillons. « Boot Box » cet espèce de techno blues ou « Shum (ichi) » avec cette voix robotique et un piano mal assuré sur une base techno très 90’s. Cet album demande un laisser-aller total, une écoute primale. Oubliez votre self-control, et vous sentirez les émanations soul funk que dégage cet album tout simple mais qui n’en n’a que l’air. Soul Center est un as !

Greg Malcolm « Some Other Time » – Kning Disk 2008/2009

Musicien, guitariste néo-zélandais,  il joue sur des guitares préparées (pour plus de détails voir le dvd qui accompagne le cd). Il utilise trois guitares en même temps, une à chaque pied et une dont il joue de manière traditionnelle, il utilise aussi des objets, qu’il pose autour de lui et deviennent acteurs dans sa chorégraphie musicale. On peut quasiment parler d’installation. Il frotte ses pieds sur les guitares posées sur le sol,  elles sont garnies de papiers qui provoquent des vibrations. Il utilise aussi un  mini-ventilateur à piles  pour  faire  vibrer une des deux guitares de sol, quelques vieux ressorts  rouillés,  un ‘e-bow’ (archet électromagnétique), mais pas le moindre circuit intégré en vue… l’instrumentation de Malcolm et sa manière de s’en servir (le direct, sans coupes) privilégient la fragilité et donc, la magie de l’instant.

Les titres de cet album avaient déjà été enregistrés précédemment, il s’agit ici d’une réédition augmentée d’un DVD.

Sur « Some Other Time », hormis ses propres compositions, Malcolm reprend quelques titres écrits par Ornette Coleman, Hank Williams  et Charlie Haden.

Ce sont particulièrement eux que j’ai envie de mettre sous les projecteurs pour les confronter avec les versions originales. C’est un exercice qui est toujours intéressant surtout quand l’original et la reprise sont des créations issues de personnalités très marquantes, ce qui est le cas ici.

Lonely Woman apparait en plage titulaire sur le troisième album d’Ornette Coleman « The Shape Of Jazz To Come » en 1958. C’est avec ce quartet (Don Cherry – cornet, Charlie Haden – Basse, Billy Higgins – batterie) qu’il amorcera son tournant vers le free jazz, duquel. Nous sommes à l’aube, nous avons donc droit à une exécution rapide, un tempo nerveux, on sent une certaine urgence dans la présentation du thème, n’oublions pas que ces musiciens revendiquent aussi un nouveau mode d’expression, un nouveau genre musical.

Malcolm va quadrupler le timing de cette pièce de cinq minutes. En intro, on entend le ventilateur,  petit à petit les guitares vont prendre le pas sur ce son « parasite », puis d’autres frottement et cliquetis vont  s’ajouter à cette sorte de mélopée. Il instaure une certaine ambiance, pour enfin jouer le thème le thème principal. Quelques instant plus tard il fera en sorte d’imiter le sax  et les percussions en jouant avec les objets posés autour de lui. Remarquable.

Rambling Man, écrit et interprété à l’origine par Hank Williams, un classique de la country music. Malcolm se détache du yodel et du jeu de steel guitar hawaien.  Mais de la chaleur et de la nonchalance transpirent de son interprétation malgré tout, avec toujours ce petit ventilateur en fond sonore.

On peut dire que Malcolm a très bien écouté ces musiques, les a digérées et il les reproduit en les sortant de leur genre. Il les ré-interprète avec beaucoup de délicatesse, il préconise l’intimité.

Article réalisé avec l’aide de Philippe Delvosalle, que je remercie.

Bonne écoute, bonnes découvertes.
Merci à Fabonthemoon pour ses photos.

Brigitte

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, Brigitte Molenkamp, Chouchous du rock, Les divans du rock, Pop Rock, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s