Florilège (13)

« Le petit recueil de nouveautés classique »

Pour connaître la disponibilité de l’un ou l’autre des média, cliquez sur la vignette correspondante.

Jean-Philippe Collard-Neven – Incidental Music

  La démarche de Jean-Philippe Collard-Neven témoigne d’un esprit de transversalité: musique classique et contemporaine, jazz et improvisation, musique pour la scène et bien d’autres encore. Tous ces possibles se sont enrichis des rencontres faites dans ces différents champs féconds. Le compositeur retourne ici à ses premières amours: la musique de scène, que ce soit le théâtre ou le spectacle pour enfants. Bercé par la musique de film dans son jeune âge, Jean-Philippe Collard-Neven envisage son apport musical sous l’angle cinématographique, ouvrant ainsi à un imaginaire autonome. Incidental music nous fait entendre 33 petites pièces extraites de divers spectacles et classées en ordre « antéchronologique. »  Si certaines influences sont lisibles en ces pages, il en ressort aussi la présence du compositeur, toute en tendresse. Cette musique sort du cœur et y retourne. Un réel plaisir d’écoute. (AG)

 

Marc-André Hamelin – Liszt Piano Sonata

  Né au Québec en 1961, Marc-André Hamelin a derrière lui une riche discographie tant par le nombre d’interprétations que par l’éclectisme et l’originalité. Si la difficulté technique n’est guère de nature à le décourager, c’est davantage au service de la transparence et de la cohérence qu’opère sa virtuosité dans un répertoire où le connu et le peu connu se côtoient. Parmi les oeuvres compilées ici, seule la « Bénédiction de Dieu dans la solitude » avait déjà fait l’objet d’un enregistrement en 1992 par le pianiste. Au delà d’une interprétation à la fois souple et affirmée, le CD offre un agencement contrasté et équilibré des différents climats et paliers d’intensité dont Liszt avait le secret. (JL)

 

Bernhard Lang – Die Sterne des Hungers

  La formation musicale du compositeur autrichien Bernhard Lang est éclectique: il a étudié le piano jazz et classique. Il jouera même dans des groupes de jazz dont le Erich Zann Septett. C’est auprès d’Andrej Dobrowolsky qu’il découvre les techniques de la composition moderne. Gösta Neuwirth est une de ses principales influences musicales tandis que Georg Friedrich Haas l’initie à la musique micro-tonale. A l’Institut de Musique Electronique de Graz, il développe le Loop Generator et le Visual Loop Generator. Son catalogue d’œuvres comprend des installations sonores ainsi que du théâtre musical.

Die Sterne des Hungers repose sur des poèmes de Christine Lavant (1915-1973) dont des fragments ont été sélectionnés grâce au générateur de texte Abufalia. Ces quatre poèmes sont entrecoupés de pièces basées sur le rondeau de Guillaume de Machaut Ma fin est mon commencement. On le voit, la confrontation avec l’histoire de la musique ne fait pas peur au compositeur. Allant plus loin, celui-ci introduit l’élément aléatoire dans ses œuvres par l’improvisation ou le recours à des automates cellulaires. Ainsi la différence et la répétition trouvent de subtiles déclinaisons. Son cycle Differenz/Wiederholung établit une distinction entre les éléments répétés et ceux qui produisent la différence. Dans la série Monadologien, dont 11 éléments sont déjà composés, la répétition devient un processus produisant sans cesse de la différence. Ici, plus de confrontation mais une lente métamorphose d’un matériau emprunté à des oeuvres connues. Les partitions ont été établies grâce aux automates cellulaires.

Monadologie VII emprunte sa matière à la 2ème Symphonie de chambre d’Arnold Schoenberg. Il s’agit donc d’une méta-composition à l’instar des « ready made » de Marcel Duchamp dans laquelle l’auditeur est invité à questionner le passé à la lumière du présent.

 

Victor Vreuls – Sonates pour violon et piano – Diane Andersen et Eliot Lawson

  C’est à Verviers, sa ville natale, et au Conservatoire de Liège que Victor Vreuls (1876 – 1944) accomplit des études musicales qui le conduisirent à une triple carrière de violoniste, compositeur et chef d’orchestre. Professeur d’harmonie à la Schola Cantorum à Paris, il fut également directeur du Conservatoire de Luxembourg. Le catalogue de ses œuvres comprend de la musique de chambre, des œuvres symphoniques, deux opéras, un ballet et des mélodies. Il fut inspiré, à plusieurs reprises, par la poésie du terroir (En Ardenne, Gerbe ardennaise). (Travers-sons)

 

Lavinia Meijer – Fantaisies et impromptus pour harpe

  Entre Fantaisies et Impromptus, Lavinia Meijer et les compositeurs rassemblés ici, donnent libre cours à notre imagination. Nous y trouvons des personnalités connues (G. Pierné, L. Spohr, Saint-Saëns, Fauré, Roussel, Glière) et découvrons deux harpistes compositeurs: Johannes Snoer et Gabriel Verdalle, totalement inconnus de nos jours. N’est-ce pas là le rôle principal de l’interprète? Etant immergé dans la matière musicale, à lui de faire (re-)découvrir à tout un chacun le patrimoine illimité qu’est la musique….. (MDW) 

 

Paul Dombrecht & Il fondamento – Suites pour orchestre – J.S Bach

  De récentes recherches musicologiques suscitent actuellement un débat parmi les interprètes concernant la manière dont étaient jouées les suites d’orchestre de Jean-Sébastien Bach: les versions originales ne comportaient pas les parties de trompettes, de timbales et de hautbois, pourtant familières à nos oreilles. Ce seraient tout simplement des ajouts ultérieurs. C’est donc avec un effectif aux sonorités forcément moins puissantes que Paul Dombrecht nous invite à redécouvrir ces compositions dans un habit moins solennel que celui auquel nous sommes habitués, mais certainement pas moins séduisant. (AF) 

 

Contributeurs :

Au service des collections :

Nathalie Ronvaux (NR) ~ Anne Genette (AG) ~ Andrée Forster (AF) ~ Marie de Wautier (MDW)

Jacques Ledune (JL)

A le Média Bxl :

Françoise Vandenwouwer (FVW)

Philippe Cantaert (PC)

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Florilège, Musique Classique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s