– Morosité météorologique et… financière

… « La France, l’Espagne, l’Italie et la Belgique ont limité les ventes à découvert des valeurs financières pour lutter contre les rumeurs. Une décision similaire avait été prise en septembre 2008, après la faillite de Lehman Brothers »…

… «L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,25% ce jeudi, la rencontre entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy n’ayant pas permis d’apaiser les inquiétudes des investisseurs concernant la crise de la dette dans la zone euro»…

… «A Zurich, le SMI a perdu 4,15% à la clôture, alors que New York a terminé en chute de 3,68%. Vendredi les bourses asiatiques chutaient également»…

 

Effondrement de la bourse… panique sur les marchés financiers… dégradation de la note accordée par les agences de notation… crise de confiance des investisseurs… etc.

Parallèlement à la grisaille du temps qui nous  plombe le moral cet été, les informations en provenance de la bourse ne manquent, elles non plus, pas de morosité.

Mais, pas toujours facile de s’y retrouver, dans l’ engrenage complexe de cette mécanique infernale qui décide qui de nous dans le monde sera pauvre et qui sera riche

Je propose à ceux qui, comme moi, ne jonglent pas avec le jargon « économico-financier », un petit package de documentaires traitant  le sujet et qui vous permettra, si ce n’est de faire de bons placements, au moins d’avoir une idée vaguement claire de ce dont il en retourne réellement.

Qu’est ce que l’argent ? D’où vient l’argent ? Combien y a-t-il d’argent dans le monde ? Voici quelques questions posées par l’excellent documentaire, « L’argent dette » de Paul Grignon.

 

Présenté sous forme de dessin animé, ce film reprend l’histoire de la naissance des banques depuis leurs origines et nous explique comment les banques font des bénéfices à partir d’argent qu’elles ne possèdent pas….

 …« Les banquent peuvent créer autant d’argent qu’on est capable d’en emprunter …»… Étrange assertion qu’on nous démontre ici avec clarté et simplicité.

… « Pourquoi les gouvernements choisissent-ils d’emprunter de l’argent aux banques privées, avec intérêt, alors qu’ils pourraient créer tout l’argent qu’il leur faut sans intérêt » ?…Voilà une question bien pertinente, parmi tant d’autres, à laquelle vous serez confrontés lors de cette initiation très instructive au monde des finances.

 Vous pourrez ensuite passer au très bon film «  Inside job » de Charles Ferguson.

 

En 2003, trois des plus importantes banques islandaises sont privatisées. Malgré les sommes colossales qu’elles empruntent,  les agences de notation leur accorderont la cote AAA…

Septembre 2008,  faillite de Lehmann Brothers….Un nombre incalculable de gens perdent leur épargne, se retrouvent au chômage ou…à la rue.

 Le film vous emmène au rythme d’une cadence effrénée, dans un monde rongé par le vice et l’irresponsabilité. Il décortique la crise des subprimes et la faillite des banques islandaises, ainsi que toute la corruption qui tourne autour du monde des finances…J e dois vous avouer que j’ai dû, malgré la clarté des schémas et explications, faire « rewind » à plusieurs reprises afin de capter tout ce qui s’y dit, tellement les informations y sont précises et condensées. Mais, inutile cependant de s’y connaître en bourse ou en investissements pour comprendre que le système vacille et risque bien de s’effondrer pour ne laisser que ruines et désolation…

N’oublions pas non plus, dans ce package, l’excellent « Let’s make money » de Erwin Wagenhofer .

Rythme plus lent et ton moins « didactique » pour ce documentaire, qui tire son intérêt des nombreuses interviews de spécialistes en économie, d’investisseurs ou de diplômés en commerce, dont il est truffé.

En passant par le Ghana, l’Inde, le Burkina Faso etc., le film fait un constat accablant de la situation économique face à laquelle les populations les plus pauvres du monde se trouvent confrontées…

Pour terminer, fraîchement arrivé dans nos rayons, un énième numéro de la série « Le dessous des cartes », intitulé « Richesse et pauvreté des nations ».

Faut-il encore vanter les qualités de cette émission présentée par Jean Christophe Victor depuis maintenant près de vingt ans ? Très dense et d’une grande clarté grâce à l’utilisation systématique et précise des cartes géographiques, cette série est un incontournable de la géopolitique mondiale.

Eddy Maes

Détails et disponibilité:

L’argent dette de Paul Grignon

Inside job de Charles Ferguson

Let’s make money de Erwin Wagenhofer

Le dessous des cartes – Richesse et pauvreté des nations.

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans As de pique, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s