Tout doit, visiblement, avoir une fin.

Lignes de vie, un film de Peter Friedman et Jean-François Brunet

…Une souris a une durée de vie de 2 ans, un canari de 13 et une chauve souris  de 50…pourquoi cette différence pour des animaux de même taille ?…

Première question que nous pose Cynthia Kenyon (University of California, San Francisco)…

Le film est une réflexion scientifique sur le vieillissement. Les intervenants des différents milieux scientifiques y font part des résultats de leurs recherches. Qu’est ce qui enclenche le processus du vieillissement des cellules et qu’est-il en soi, scientifiquement parlant ?

Pourquoi la nature permet-elle le vieillissement alors que sa préférence paraît se porter plutôt sur la vitalité, l’efficacité et la fécondité ? Est-ce oublier le phénomène d’entropie, première loi fondamentale qui dit que tout dans la nature tend vers l’équilibre c.-à-d., la déstructuration, la mort thermique ?…

Le film est réalisé avec beaucoup de talent didactique et esthétique. Un niveau scientifique relativement élevé, mais très facile d’accès grâce au langage clair des intervenants.

De très belles images et un grand sens artistique pour la réalisation.

Il pose des questions fondamentales, proches de la réflexion philosophique, concernant la vie des cellules et fait la connexion avec la notion physique de l’écoulement du temps, auquel elle est intimement liée.

Alain Prochiantz du Centre de la Recherche Nationale à Paris nous dit ceci :

…Le temps, c’est essentiellement de la déformation… ce n’est pas une entité extérieure en ce en quoi il se grave mais …le temps  se grave dans la déformation…

Une mort programmée, un film de Peter Friedman et Jean-François Brunet

Également un documentaire d’un très bon niveau, facile à la compréhension et très complémentaire au premier.

Qu’est ce qu’une cellule et quelle est sa fonction ?

Quelques spécialistes nous expliquent la complexité des interactions cellulaires au sein d’un organisme.  Comment et pourquoi les cellules sont-elles programmées d’avance pour mourir ?

Les interventions sont entrecoupées d’extraits de films et autres images illustrant,  par de très belles métaphores, les  phénomènes analysés.

On y apprend que la morphologie et la croissance d’un animal ou d’un végétal est dictée par la mort de certaines cellules plutôt que d’autres. Correction par mort cellulaire qui aboutit  au patron définitif de l’organisme.

Ainsi, pour que le têtard puisse devenir grenouille, il faut impérativement que les cellules de sa queue soient programmées pour se « suicider » au moment opportun. Eh oui ! Décidément, tout à visiblement une fin…

Eddy Maes.

Détails et disponibilité:

Lignes de vie

Une mort programmée.

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans As de pique, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s