Le regard de Georges Brassens

J’ai fait la connaissance des chansons de Brassens par le biais du film « Heureux qui comme Ulysse » d’Henri Colpi (avec Fernandel).

Ma préadolescence de sale gamin (au sens propre du terme, si je peux m’exprimer ainsi), vagabond solitaire des terrains vagues des campagnes du nord de la capitale, fut bercé par ce rythme envoutant et ces belles phrases auxquelles je ne comprenais à l’époque que le sens premier.

Dans ces années là, cette musique si rustique me permettait d’affirmer, par un choix artistique, un certain décalage par rapport à mes contemporains qui écoutaient de la « pop musique »… Ma devise était en ces temps là : électricité et eau chaude? Non merci !…

Puis vint le hard rock, le punk et la new wave…et par la force des choses…les amplis de plus de 100 watts… Mais toujours pas l’eau chaude ! (au sens propre, si je peux une nouvelle fois m’exprimer ainsi sans me répéter inutilement).

Néanmoins, Brassens reprit très vite sa place dans ma discothèque et y restera encore quelques temps, car à chaque écoute de l’une ou l’autre de ses chansons, je découvre une facette du texte qui m’avait échappé, tellement l’œuvre est riche et complexe.

Ce documentaire « Le regard de Georges Brassens » de Sandrine Dumarais est un petit régal de bonne humeur et de poésie. On y découvre, un Brassens cameraman de sa vie frugale (Il n’avait pas l’eau chaude lui non plus, mais se lavait cependant à l’eau froide, lui) ainsi qu’un très bel hommage à l’une de ses muses préférée : Jeanne « l’auvergnate » qui était bretonne.

Quand à Brassens sur scène, je vous suggère la séquence de 80 min. « Concert à Bobino 1969 » sur le DVD « Brassens ou la liberté ». Ca vaut vraiment le coup de voir ce regard concentré à l’extrême, cette manière de faire une pirouette entre chaque chanson avec aux lèvres ce sourire communicatif et apaisant qui vous invite à l’écoute.

Eddy Maes

Je vous conseille une chanson en particulier ? O.K… L’intégrale !

Détails et disponibilités:

Le regard de Georges Brassens, un film de Sandrine Dumarais

Brassens ou la liberté

Le temps ne fait rien à l’affaire, intégrale Georges Brassens

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans As de pique, Chanson Française, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le regard de Georges Brassens

  1. xavier dit :

    Bonjour,
    à écouter d’urgence le nouveau titre de la femme d’Hektor

    http://www.lafemmedhektor.com

    cldt
    xavier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s