Les épopées authentiques d’Anne Lévy-Morelle

Les épopées authentiques, sont des histoires qui racontent comment les gens sont confrontés aux forces qui les dépassent.

Anne Lévy-Morelle n’aime pas le mot « documentaire » pour qualifier ses films. Son objectif n’est pas d’enseigner quelque chose, mais de faire passer des « émotions cinéma » sans qu’il y ait des acteurs jouant un rôle.

« Le rêve de Gabriel » met en scène une dizaine de personnes qui ont abandonné leur vie facile pour se lancer dans une aventure où l’incertitude était au rendez-vous. C’était après la seconde guerre mondiale, Gabriel entreprit d’aller s’installer dans les montagnes de Patagonie avec toute sa famille et quelques uns de ses amis…Le film d’Anne-Lévy raconte cette histoire en se basant sur des documents d’archives et des témoignages recueillis.

Dans « Sur la pointe du cœur », c’est tout le personnel ainsi que les usagers d’un  hôpital qui sont les protagonistes de l’histoire.

Ce film est à mon sens le plus fort des trois

Au deuxième sous sol de l’Hôpital St Pierre, il y a la morgue, au dernier étage c’est la salle d’accouchement.  Entre les deux, il y a tous les stades intermédiaires.  Chaque étape est symbolisée par une porte qu’on franchit, jusqu’à la dernière qui clôture notre voyage dans la condition humaine.

 Alors que « Le rêve de Gabriel » parlait de voyage dans des contrées lointaines, « Sur la pointe du cœur » explore les entrailles du corps humain …« Beauté âpre du paysage intérieur qui nous est inconnu alors qu’il est ce qu’il y à tout prés de nous »…

Je trouve qu’il est très difficile de résumer ce film sans le dénaturer, lui enlever sa substance. Il y a dans celui-ci, une manière de filmer, de poser les questions, d’interpeller les protagonistes qui relève du non verbal. Trop le résumer reviendrait à le reléguer au rang de documentaire « sur l’hôpital ».

« Manneken pis, l’enfant qui pleut », est le portrait d’une ville d’un million d’habitants vu au travers de son symbole le plus mondialement connu

…« C’est un film politique au sens vaste terme. Il tente de faire comprendre que la crise que nous traversons est inscrite dans le caractère géographique de la ville »…

Tourné entre 2005 et 2007, C’est une sorte d’investigation qui cherche à comprendre la raison pour laquelle ce petit bonhomme qui fait pipi à tant de succès auprès des bruxellois et des touristes venu du monde entier.

…« C’est une expérience de vie traversée par des courants de directions différentes » nous dit Anne-Levy …« Ce qui se passe aujourd’hui est en rapport avec les forces en place depuis des siècles »… 

Malgré la volonté d’Anne-Lévy de ne pas vouloir faire du documentaire au sens strict du terme, ce film m’a appris pas mal de choses sur l’histoire de notre capitale et de son symbole. Sans doute le plus divertissant de la série.

Eddy Maes.

Détails et disponibilité:  Les épopées authentiques   (1- Le rêve de Gabriel  2- Sur la pointe du cœur  3- Manneken pis, l’enfant qui pleut).

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans As de pique, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s