Les chouchouX de Anne

Nous voici enfin arrivé avec la dernière série de chouchoux qui clôture l’année 2011. Le continent africain est surreprésenté, d’accord, mais je n’allais pas me priver et vous ne le regretterez pas. Ensuite, on fera un bref passage en Europe, plus précisément en Belgique,  pour terminer en Asie avec une cerise en guise de point final.

C’est vrai que je vous ai déjà parlé du label Sublime Fréquencies, mais pas encore d’Olivia Wyatt. Photographe et réalisatrice, elle réalise ici un objet que je ne peux que vous recommander.

Staring into the sun - Olivia Wyatt

Résultat d’un voyage de 13 mois qu’elle réalisa en 2009 en Éthiopie, ce livre cd est composé d’une série de polaroïds, un cd et un dvd qui tous trois nous donnent à voir et entendre des enregistrements réalisés lors de processions rituelles ou de mariages tribaux dans treize villages, ainsi que des clips télévisés. Même si on peut lui reprocher un côté un peu trop esthétisant à certain moment, cela reste léger et n’enlève rien à l’ensemble. A découvrir absolument!

BLNRB (BerLin-NaiRoBi), sorti sur le label OutHere record cette année, est le résultat du projet initié en 2009 par les frères Techmann, duo techno berlinois, et le Goethe Institut de Nairobi. L’idée est de faire se rencontrer des artistes berlinois de la scène électro tels que les frères Techman eux-même ainsi que Modeselektor et Jahcoozi et des artistes kényans de la scène hip-hop tels que Ukoo Flani, Necessary Noize, Nazizi, Mc Abbas, Mc Kimya, Mc Lon’Jon et le trio electro-house Just a band, plus quelques musiciens traditionnels. Le résultat de ce travail qui aura duré 3 ans nous donne un album hybride qui mêle électro, hip-hop, dub et reggae. À écouter absolument!

Encore un label à suivre. Depuis 2004 No Format! nous propose des projets originaux et non formatés ce qui donne un catalogue assez éclectique. Des collaborations comme celle de Ballaké Sissoko et Vincent Segal ou Lansiné Kouyaté et David Neerman, à des artistes tels que Gonzales ou Mamani Keïta. Gagner l’argent français est son troisième album, le deuxième arrangé par Nicolas Repac. On peut y entendre des riffs de guitares rock et autres nappes de synthé ainsi que des samplings aux côtés d’instruments traditionnels mandingues tels la kora et le ‘ngoni, mais aussi une clarinette klezmer, un luth chinois et des cordes classiques. Tout ceci peut effrayer et donner un apriori de confusion, mais rien de tout ça, cet album très personnel et très pertinent nous donne à suivre Mamani Keita dans ce qu’elle a à nous dire en toute cohérence.

Souvenez-vous de la voix de Karaba la sorcière dans Kirikou. On a depuis pu entendre Fatoumata Diawara dans divers projets avec diverses collaborations telles dans Afrocubism qui réunissait les musiciens de Buena Vista Social Club et des musiciens d’Afrique de l’Ouest ou encore sur Imagine Project de Herbie Hancock. La voici avec son album, Fatou. Inspirée des traditions mandingues et peuls, Fatoumata Diawara nous donne à écouter des ballades que l’on pourrait qualifier de folk malien, dans lesquelles elle n’hésite pas à aborder des sujets tels que le mariage forcé ou l’excision avec une force tranquille et en toute sérénité.


Enregistré principalement en acoustique sous le ciel étoilé du Sahara dans le Tassili N’Ajjer, le dernier album de Tinariwen n’est que du bonheur pour les oreilles. C’est pour renouer avec l’inspiration originelle que le groupe est parti dans le massif montagneux du sud-est algérien planter son studio-tente mobile. Tassili nous offre un ensemble de chants traditionnels remaniés, d’anciens morceaux et nouvelles compositions, le tout capté au milieu de l’immensité des sables et des roches sous les étoiles. Petite particularité supplémentaire pour cet album, ils ont invité Tunde Adebimpe et Kyp Malone, les chanteur et guitariste de TV On The Radio, à les rejoindre dans le désert afin de collaborer à l’enregistrement et d’y apporter une petite touche pop. Voici un aperçu du décors, des sonorités et des ambiances…


Et plus rapidement, voici une bonne compilation du label Vampi Soul, HighLife Time 2, la deuxième comme son nom l’indique. On y retrouve des grands classiques du Highlife et du palm wine music du Ghana et du Nigéria. Pour en savoir plus je vous invite à consulter le site de Vampi Soul qui en parle plus longuement.

Formé en 1959, le Western Jazz Band est composé de musiciens originaires du Tanganyika, devenu depuis la Tanzanie. Le terme Jazz ne désignant pas le style comme on pourrait s’y attendre, mais fut appliqué à toutes les musiques modernes pendant des décennies en Afrique. Musicalement, nous somme plutôt dans une musique pour soirée et pour danser, avec des guitares et des cuivres. Cette compilation nous donne à découvrir des enregistrements de 1973 à 1975, une période pendant laquelle leurs singles connurent un franc succès à travers toute l’Afrique.

Accordion Samuraï c’est la réunion de cinq excités du piano à bretelles qui ont pour habitudes d’allumer les salles et les bals, notre compatriote Didier Laloy, l’italien Ricardo Tesi, l’irlandais David Munnelly, le français Bruno Le Tron et Markku Lepisto pour la Finlande. Une rencontre détonante des différents styles et traditions qui vous feront tanguer, danser, valser… à découvrir!

Voici un nouvel album qui est la finalisation d’un spectacle comme l’avait été Blindnote. Ce projet-ci est celui de l’accordéoniste Didier Laloy. Accompagné de ses fidèles compagnons la violoncelliste Kathy Adam, le pianiste et guitariste Pascal Chardome ainsi que le percussionniste Frédéric Malempré, ils convient le public à les suivre dans le noir… juste le son sans l’image. Le voyage sera riche si vous acceptez de vous laissez porter et emporter.

On connaissait déjà Dengue Fever , voici The Cambodian Space Project. Formé en 2009 par le guitariste australien Julien Poulson et la chanteuse khmère  Srey Thy,  la formation s’agrandi rapidement, musiciens cambodgiens, franco-cambodgiens et français. Basé à Phnom Penh, ils écument les scènes les plus retirées du pays et passent les frontières. Ils revisitent de vielles chansons khmères, essentiellement des classiques de Pan Ros ou Ros Sereysothe, mises aux oubliettes suite à la triste période des khmers rouges et les réinterprètent en mode rock’n’roll parfois un peu psyché, avec une touche exotique parfois à la limite du kitsch. À découvrir !

Les 78 tours ont la cote ! Que ce soit chez Honest Jon’s avec la série London is the place for me ou Give me love entre autre, ou chez  Dust to Digital avec Black mirror, Take me to the water et prochainement Opika pende pour ne citer qu’eux, la réédition des galettes rencontre son publique. Cette fois c’est au tour du label Tompkins Square. Ce n’est pas la première pour eux non plus, après Bloody War: Songs 1924-1939, voici To What Strange Place. Issu de la collection d’un passionné de musique, Ian Nagoski, The Music of the Ottoman-American Diaspora (suite du titre), nous offre une sélection de disques ottomans, d’immigrants arméniens, grecs et turcs de traditions juives , chrétiennes ou musulmanes, enregistrés pour la plupart à New York entre 1916 et 1929. Et voici un petit film de présentation de l’objet par Ian Nagoski him self…

Et voilà notre point final que j’ai envie de mettre dans la catégorie des fruits confits, la cerise qu’on garde pour la fin et qu’on fait durer le plus longtemps possible. Profitez en et à bientôt.

Anne Lecomte

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Anne Lecomte, Chouchoux en musique du monde, Musique du Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s