Florilège (32)

« Le petit recueil de nouveautés classique »

Pour connaître la disponibilité de l’un ou l’autre des média, cliquez sur la vignette correspondante.

 

Kristian Bezuidenhout – Musique pour clavier de W A Mozart

  Lors de la sortie du premier volume des « Keyboard Music » en avril 2010, on évoquait déjà la pertinence d’une relecture de Mozart par un musicien qui avait incontestablement toutes les qualités pour le faire d’une manière originale. Le disque avait d’ailleurs récolté un Diapason découverte. Dans une interview publiée alors, Kristian Bezuidenhout nous avait avoué sa passion pour ce compositeur; nous racontant que lorsqu’il était étudiant, ses professeurs n’avait de cesse de brider un tempérament qui le poussait à jouer Mozart trop fort, ce qui n’était pas souhaitable sur un piano moderne. La découverte du pianoforte a donc été non seulement une révélation, mais aussi un vrai soulagement: il pouvait enfin s’exprimer au travers du jeu passionné qui est le sien. (AF)

 

Franz Schubert – Sonate Arpeggione & La Truite

  Cet enregistrement n’est pas seulement à la recherche d’une certaine authenticité sonore, il essaie de retrouver aussi le champ d’expressivité correspondant. Même si le violoncelle piccolo de France Springuel est encore différent de l’instrument spécifique à six cordes pour lequel la sonate Arpeggione fut composée, il permet, dans l’aigu, une fluidité plus difficile à atteindre au violoncelle. Le pianoforte de Jan Vermeulen complète cette aura d’intimité propre à une autre époque. (JL)

 

Berg – Beethoven -Concertos pour violon – Isabelle Faust & Claudio Abbado

Tout paraît séparer ces deux célèbres concertos: des époques différentes avec des courants musicaux propres; la personnalité des compositeurs et l’esprit dans lequel chacune des pièces à été composée. Et pourtant, on sent un rapprochement entre ces deux œuvres: De l’opus 61 de Beethoven, on entend souvent parler de « délivrance ». Une particularité à retenir, c’est la place occupée par l’orchestre: il soutient toujours le soliste mais tient aussi son propre rôle, égal à celui du violon. Peu enclin à composer une œuvre de virtuosité, Alban Berg débute l’élaboration de ce concerto en 1935, suite à la commande du violoniste Louis Krasner. La mort de Manon Gropius au printemps ’35 provoque une réaction inattendue chez le compositeur: en l’espace de 4 mois, il achève le concerto dédié « à la mémoire d’un ange » et qui s’apparente plus à un Requiem: l’apport du choral « Es ist genug » dans le second mouvement y est pour quelque chose. Ici aussi, orchestre et soliste sont sur un même pied d’égalité.

Du point de vue de l’interprétation, la collaboration entre Isabelle Faust, Claudio Abbado et le Mozart Orchestra est un pur bonheur et sachez-le, amène une possible addiction. L’accent est mis sur la fluidité et la sensualité de la ligne mélodique. L’ajout d’une cadence dans le premier mouvement du concerto de Beethoven renforce l’ aspect pastoral de l’œuvre .(MDW)

 

Andris Nelsons – Tchaikovsky – Suymphonie n° 4

  Composée pendant une période exaltée et tourmentée de son existence, la quatrième symphonie de Tchaikovsky rompt avec le passé. Pour cacher son homosexualité, le compositeur contracte un mariage express avec une admiratrice en 1877. Le dit mariage est voué à l’échec dans les semaines qui suivent. Ce passage à vide profite aux compositions de l’homme et renforce aussi les liens avec sa généreuse donatrice, Nadejda von Meck. La charge émotionnelle qui se dégage de cette œuvre sera développée par la suite, dans les 5ème et 6ème symphonies du compositeur. Andris Nelsons choisit d’associer à cette pièce puissante la fougueuse Fantaisie Opus 32, Francesca da Rimini. Le tout avec brio! (MDW)

 

Hagen Quartett -Beethoven, Mozart et Webern

  Le Quatuor Hagen fête ici son trentième anniversaire. Cette longue carrière est marquée par un style énergique, franc, voire même incisif, même si une certaine tempérance devait finir par s’inviter dans les derniers enregistrements. En réunissant Beethoven, Mozart et Webern, le quatuor va devoir maîtriser la fougue pour l’adapter à l’ exigence esthétique. La générosité expressive est servie par une excellente qualité sonore qui aiguise davantage encore l’acuité de l’interprétation. (JL)

Pierre Boulez   – Pelleas et Melisande de A Schoenberg

  Ce concert donné à Tokyo en avril 2003 par le Gustav Mahler Jugendorchester sous la direction de Pierre Boulez semble avoir pour thème le glissement progressif de l’écriture tonale postromantique vers le chromatisme, celui-ci devant aboutir à l’abandon de la tonalité au 20ème siècle. Si le Tristan und Isolde de Wagner reste, par ses accords inédits, un point de départ emblématique de ce changement, le  » Pelleas und Melisande  » de Schoenberg, par sa complexité, constitue le laboratoire d’un travail qui, trois ans plus tard, donnera naissance à la « Verklärte Nacht « . Contrairement à Debussy, qui, plus ou moins à la même période, composa son Pelleas et Mélisande, œuvre non moins innovante, Schoenberg opta pour la forme purement orchestrale du poème symphonique. (JL)

 

Contributeurs :

Au service des collections :

Nathalie Ronvaux (NR) ~ Anne Genette (AG) ~ Andrée Forster (AF) ~ Marie de Wautier (MDW)

Jacques Ledune (JL)

A le Média Bxl :

Françoise Vandenwouwer (FVW)

Philippe Cantaert (PC)

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Florilège, Musique Classique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s