Les chouchous du rock dans le divan (61)

Compte rendu du divan du 17 mars 2012

 

Corridor « Real Late » – Manimal Vinyl Records 2011

Deuxième album de l’Américain Michael Quinn. Il y interprète tous les instruments du cello aux claviers en passant par la guitare, il les ajuste couche par couche avec beaucoup de talent en pratiquant l’overdubbing. Son toucher de guitare est travaillé, les percussions vont bon train, il a le souci du détail, il est généreux dans l’habillage des compositions, dans leurs arrangements. L’admiration qu’éprouve Quinn pour le sombre et torturé Michael Gira se ressent dans certains morceaux plus appuyés.
Sous des dehors généralement  pop, voici des compositions tout à la fois entêtantes et tarabiscotées qui accompagnent sa voix est douce et posée.

Orbital

Duo electro-techno anglais formé par les deux frères Phil et Paul Hartnoll. Leur nom est une référence à l’autoroute  M25 qui n’est autre que  le périphérique du grand Londres – le London Orbital –  à côté duquel se donnaient les premières raves à la fin des années 80. C’est dans ces fêtes nocturnes que le duo a débuté. Ils puisent leurs influences chez Kraftwerk,  l’acid house (variante de la house de Chicago caractérisée par l’utilisation du clavier Roland TB-303) et le rock. Ils sont aussi amateurs de rock contestataire et s’en inspirent pour leurs compositions et leurs prestations publiques. Au fil de leurs albums, ils ont réussi à concilier la dance et la musique électronique en conservant un esprit « rock ».

Armés d’un clavier, d’une boîte à rythmes et d’une table de mixage, ils enregistrent leur premier single « Chime » avec du matériel de fortune. Ce  titre est une explosion de rythmes enchevêtrés qui leur vaut une certaine popularité également acquise suite à un passage télé.  Plus tard, claviers, laptops, sequencers et samplers viendront s’ajouter. Ils sortent deux albums éponymes « Orbital » en 1991 et « Orbital 2 » en 1993, mieux connus comme « The Green Album » et « The Brown Album » à cause des couleurs des pochettes. Ils bouclent des phrases ou des instruments détournés de leurs contextes habituels

Ils affichent ouvertement leurs convictions socio-politiques à maintes reprises. Ils expriment  leur opposition à la pression exercée par l’industrie pharmaceutique dans « Halcyon + On + On », ils dénoncent la Criminal Justice Bill qui interdit les musiques répétitives, ou les fêtes en extérieur (rave) dans « Are We Here », ils s’insurgent contre la Poll-Tax (impôt forfaitaire imposé par Thatcher qui touchait surtout les couches modestes de la société, taxe qui coûta en partie sa place de Prime Minister).

En 1994,  ils sortent  « Snivilisation », un album dans lequel ils réussissent  à allier la techno froide,  hypnotique et parfois désincarnée et les restitutions de voix ou d’instruments.

« In Sides » leur quatrième album  est d’abord sorti sous forme de trois vinyles avec un titre par face avant de paraître en cd. Ils sont également préoccupés par l’environnement et l’écologie alors ils enregistrent « The Girl With The Sun In Her Head » à l’aide  de Cyrus, la dynamo à énergie solaire de Greenpeace, ce morceau s’ouvre sur un battement de cœur qui servira  en quelque sorte de moteur au développement du morceau, ce titre est dédié à la photographe Sally Harding qui décéda en 1995. On retrouve la voix  modifiée d’Alison Goldfrapp sur « Dwr Budr » – « Dirty Water » en gallois. On ne peut être plus clair.
« The Box » a précédé la sortie de l’album de quelques semaines. En format single c’est une longue plage de 28 minutes qui rappelle l’esprit de la musique progressive des années 70. Sur l’album, une version quelque peu différente est scindée en deux parties bien distinctes bien que mixées ensemble, l’une est d’ordre ambient, calme, l’autre entame une progression vers un tempo plus marqué.
Quelques bribes de drum’n’bass parcourent l’album de part et d’autre.

Musicalement parlant, c’est l’album de la maturité.

Orbital est une des pierres angulaires de la techno des années nonante.
Leur carrière s’est interrompue entre 2004 et 2009. Depuis  ils ont fait quelques concerts et ils viennent de sortir « Wonky » leur nouvel album.

King Krule « King Krule » – True Panther Sounds 2011

Archy Marshall alias King  Krule alias Zoo Kid est assez impressionnant du haut de ses 17 printemps et défini sa musique comme « blue Wave ».
Ce deuxième album (son premier E.P était sorti sous le pseudo de Zoo Kid) est en partie DIY, enregistré à la maison avec les moyens du bord.  Marshall est compositeur et multi-instrumentiste,  il « construit » ses chansons méticuleusement à l’aide de morceaux téléchargés qu’il découpe et assemble à sa manière avec du matériel de fortune.
L’album s’ouvre sur un instrumental dominé par la guitare, notes égrainées, échos, contrebasse, batterie lointaine. Les autres titres sont chantés ou parlés, sa voix rauque juste sortie de l’adolescence est parfois fragile ou mal assurée, charmante et particulière avec son accent cockney,  textes bien articulés sur une musique intime, posée, accords de guitare jazz, nappes de cordes digitales, electro ambiante.
Un disque posé, attachant, hors format, qui promet, réalisé par un garçon déluré curieux de tout.

Bonnes découvertes

Brigitte

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans 1/ Nos coups de coeur:, Brigitte Molenkamp, Chouchous du rock, Les divans du rock, Pop Rock, RDV de la média de Bxl-Centre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s