Les chouchouX de Anne

Et voici une nouvelle série de chouchouX pour le plaisir de vos oreilles. Ouvrez-les grandes et vous entendrez des sons que vous connaissez déjà et d’autres pas, voire des harmonies qui vous bousculeront un peu… et c’est parti !

Vous l’aviez peut-être écoutée à l’AB lors de son passage le 03 mars 2009. À l’époque, Devon Sproule habitait encore en Virginie mais elle s’est établie à Berlin depuis, avec le « songwriter » Paul Curreri qu’elle a épousé en 2005. La cover de son dernier album est à l’image des mélodies proposées, mais détrompez-vous, cet album n’est pas du tout fleur bleue. I love you go easy  est probablement l’album le plus personnel de Devon Sproule et sans doute le plus introspectif lorsqu’on écoute la teneur des textes si bien mis en musique. Avec des mélodies d’apparence toute simple, on oscille entre le blues, le folk et la country ; parfois plus acoustique, parfois plus électrique. À découvrir !

Lucas Santtana occupe une place non négligeable dans les nouvelles musiques brésiliennes. À vingt ans à peine il travaille avec Gilberto Gil et Caetano Veloso pour ensuite collaborer avec Chico Science & Nação Zumbi, Marisa Monte, Fernanda Abreu ou encore Arto Lindsay. C’est imprégné de la tradition afro-brésilienne ainsi que du tropicalisme, tout en ayant conscience des courants internationaux, qu’il sort un premier album en 1999, Eletro Ben Dodo, dans lequel il mixe des sons de la tradition brésilienne avec de la pop et beaucoup d’électronique. Pour le troisième et dernier opus enfin sorti des frontières brésiliennes, Sem Nostalgia, il se penche sur la forme la plus classique du MPB (Musique Populaire Brésilienne) qui n’est autre que le duo voix et guitare (voz e violào), instaurée par les João Gilberto, Dorival Caymmi et compagnie. Augmenté de samples, distorsions et autres expérimentations, en plus de cette voix et cette guitare, le rythme y a une place de choix. On y revient, le rythme, de la tradition brésilienne et de l’électronique. À écouter absolument !

Il y a plus de 10 ans, les saxophonistes Luc Mishalle et Trevor Watts ont rencontré le percussionniste burkinabais Adama Dramé. Aujourd’hui, ils donnent suite à cette collaboration avec le projet 11 songs.  Interprété par le Marockin’Brass (ensemble sous la direction de Luc Mishalle) et Foliba (la compagnie de percussion de Adama Dramé), le projet allie la tradition mandingue aux rythmes gnaouas avec une écriture musicale contemporaine ainsi que quelques improvisations.

On avait déjà pu l’apprécier dans les excellentes compilations analog africa  African scream contest et Legends of Benin. Voici une compilation entièrement consacrée au « Godfather de l’afro-funk », le Béninois Théophil do Rego, sous le nom de El Rego et ses commandos. On doit ce recueil de perles au collectionneur  Mark Grossman qui a rassemblé les meilleurs enregistrements 45 tours des années 60-70. Je pouvais vous faire écouter Feeling you got mais ne voyais pas trop l’intérêt, vous auriez juré entendre James Brown… donc voici une autre plage, un peu moins funk c’est vrai mais qui vaut le détour tout comme le reste de l’album.

Le guitariste anglais Justin Adams et le griot gambien Juldeh Camara ne sont pas à leur première collaboration. Pour ce troisième album, The trance sessions, le batteur Dave Smith et le bassiste Billy Fuller se sont joints à eux. Entrés en studio, ils l’ont joué comme en live, avec juste une prise et c’est probablement ce qui donne la force aux morceaux ainsi que cette énergie brut de la vièle de Juldeh Camara et de la guitare électrique de Justin Adams.

Voici un album de rencontre, celle d’un père et d’un fils, celle d’une guitare et d’un violoncelle. Le guitariste autodidacte Pedro Soler s’est plongé dans la musique andalouse dès qu’il eut une guitare dans les mains. Il s’est depuis forgé une technique en s’inspirant de grands noms comme Ramon Montoya ou Jacinto Almadèn. Il aspirait jouer accompagné d’un instrument en lieu et place de la voix flamenca. Le second, Gaspar Claus, violoncelliste de formation, avait laissé son violoncelle de côté durant quelques années. C’est sous la forme d’un jeu de question réponse entre la guitare de son père et son violoncelle que l’aventure a débuté. Cette approche non académique a probablement décomplexé le jeu de Gaspar qui pousse son violoncelle au-delà des limites et qui a aussi pour effet de donner un coup de renouveau à la guitare flamenca de son père. Le résultat est une musique intuitive, parfois surprenante et déroutante que je ne peux que vous conseiller!

L’ethnomusicologue John Noise Manis nous avait déjà fait découvrir les gamelans avec sa collection Gamelan of central Java sur le label Felmay records. Toujours sur le même label et toujours sur l’île de Java, il nous fait découvrir cette fois des musiques populaires avec la chanteuse Endah Laras. Pour la petite histoire, c’est lors d’une répétition d’Opéra Jawa (adaptation théâtrale du film de Garin Nugroho inspiré du Ramayana, poème épique indien) que John Noise Manis est touché par le timbre de voix de la chanteuse et constate ses capacités vocales hors du commun. Dans cet album, Endah Laras explore les traditions de toute l’île, d’Est en Ouest, ainsi que le krocong, style populaire hybride apparu après l’indépendance. L’album débute et se clôt sur des compositions personnelles interprétées a capella qui permettent d’apprécier pleinement cette voix particulière que nous n’avons pas pour habitude d’entendre sous nos latitudes. Elle est accompagnée par le Dedek Gamelan Orchestra, une sorte de gamelan miniature dirigé par Dedek Wahyudi, compositeur de musique javanaise traditionnelle et contemporaine. Pour les curieux, à découvrir ! Voici deux morceaux à écouter.

Endah Laras – Bawa Cahya Sumirat  Endah Laras – Kroncong Moritsko

J’espère vous avoir fait découvrir de nouveaux horizons sonores et surtout donné l’envie d’aller écouter encore plus loin.

À bientôt pour la suite des chouchouX, encore des chouchouX!

Anne

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Anne Lecomte, Chouchoux en musique du monde, Musique du Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les chouchouX de Anne

  1. Ping : Les chouchouX de Anne | Le blog de la médiathèque de Bruxelles-Centre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s