French Cancans – Philippe Poirier

French Cancans – le salon d’écoute chanson française, troisième épisode de notre RDV du 3 mars 2012.
Il est des artistes comme Philippe Poirier qui semblent ne pas se fixer de limites, on dirait que toutes les disciplines, images et sons confondus, lui conviennent. Comme autant de terrains fertiles où germent sans peine apparente les bons grains qu’il lui plaira d’y semer.

Depuis la création de Kat Onoma avec, entre autres, Rodolphe Burger en 1986, à ses albums solos, ou de ponctuelles collaborations avec Françoiz Breut ou Dominique A pour ne citer qu’eux, il n’a jamais cessé de conjuguer les disciplines : musicien, auteur, compositeur, chanteur, vidéaste (il semble passionné de Super 8), scénographe et aussi dessinateur, il signe d’ailleurs les illustrations du livret de son troisième album « Les triangles allongés ». L’album paraît sur le label strasbourgeois Herzfeld, peu pour ne pas dire pas orienté chanson française mais féru de rencontres à l’instar de Philippe Poirier ou d’un titre de 2010 « Herzfeld Orchestra » qui regroupe tous les artistes du label pour un album collectif.

J’ignore si c’est en dessinateur que Poirier a abordé ce nouvel album mais, pour mieux nous embarquer, il ne se prive pas d’user de géométries, perspectives, plans, lignes de fuite, … En effet, certains textes sont truffés de vocabulaire graphique ou cartographique mais, sous la plume et dans la bouche de Philippe Poirier, ils prennent une tournure inattendue. Alors qu’il pourrait isoler l’auditeur il provoque au contraire une agréable proximité. L’attrait ne sera pas forcément immédiat, il faudra peut-être s’acclimater aux ambiances brumeuses, se laisser bercer par la voix grave et détachée qui pourrait sembler distante aux premiers abords. Une fois le pas franchi, on profite alors pleinement de tout l’art de Poirier de mêler les samples et synthés aux cuivres chauds (rappelons que Philippe Poirier était dans un premier temps saxophoniste au sein de Kat Onoma) mais aussi des plages acoustiques limpides et fluides. Quelle que soit la formule musicale choisie, les textes sobres et poétiques s’y posent parfaitement, ne faisant que confirmer la justesse des orchestrations.

« Les lignes s’assemblent et font un chemin
Je marche sur ce chemin
Tendu comme un muscle de sable
Dessus les oiseaux rebondissent
Petites boules de temps éparpillées
Quelques notes dans la poussière
La mélodie nous protège
»
Les minces

Philippe Poirier joue cette plage avec son fils, Roméo qui fait aussi partie du label Herzfeld avec son duo Roméo & Sarah.

Il serait dommage de ne pas profiter de cette écoute de Philippe Poirier pour faire un détour par Kat Onoma & Rodolphe Burger. Le groupe fut créé en 1986 et se sépara en 2004. Il était composé de Rodolphe Burger (Chant et guitare), Philippe Poirier (Saxophone et guitare), Guy Bix Bickel (trompette), Pierre Keyline (basse) et Pascal Benoit (batterie). Les influences et expériences musicales et extra-musicales de chacun vont contribuer à faire de Kat Onoma un groupe à part dans le rock français qui, à force de persévérance et d’intégrité artistique, a pu s’imposer comme un groupe-culte. Cela prit certainement une dizaine d’années pour élargir progressivement le cercle des initiés qui pouvaient apprécier à leur juste valeur les créations du groupe. Souvent catalogué hâtivement d’élitiste ou d’intellectuel alors qu’il faudrait parler d’exigence, c’est certain, mais aussi d’une grande sensibilité, de poésie, de créativité, de curiosité, de sensualité, de retenue, … Une aventure musicale née de la rencontre de cinq individus, baignés de littérature, poésie, jazz, free jazz, expérimental, rock, blues, … Le groupe a privilégié l’anglais surtout au début, mais le français a également trouvé sa place et certainement dans les albums de Rodolphe Burger de l’après Kat Onoma (premier exercice solo « Cheval-Mouvement »). S’estimant meilleur compositeur qu’auteur, il mettra en musique des textes ou poèmes anglos-saxons et fera appel de manière récurrente à deux écrivains contemporains, Pierre Alferi et Olivier Cadiot pour l’écriture de ses paroles. Tout comme Poirier, Burger est un artiste à qui l’on ne peut pas coller d’étiquette, il voyage où bon lui semble. Passionné de rock depuis toujours, un moment professeur de philosophie avant de se consacrer entièrement à la musique, on peut citer ses collaborations avec Alain Bashung et Chloé Mons, Olivier Cadiot, Jeanne Balibar, Erik Marchand, James Blood Ulmer … La voix de basse au timbre inimitable se trouve sans doute au cœur de toutes les réalisations de Burger. Qu’il l’habille de compositions acoustiques intimistes, de rock électrique sous tension, de boucles électro, de samples divers, elle est toujours là, rassurant fil conducteur. Elle vous mène à travers toutes les galaxies où Burger vous a précédés. Laissez-vous guider et faites de belles découvertes.

A bientôt pour la suite
Geoffrey

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Chanson Française, Coups de coeur chanson, French Cancans, Geoffrey Briquet, Pop Rock, RDV de la média de Bxl-Centre, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour French Cancans – Philippe Poirier

  1. geoffrey dit :

    Ce « Live à la Chapelle » n’est plus très frais dans ma mémoire… Le mieux c’est que je le fasse sortir de ce pas de notre « réserve aux trésors »! Voilà une affaire qui roule et merci à vous aussi pour vos bonnes prescriptions! A bientôt

  2. jacqueline dit :

    Bonjour Geoffrey,
    Merci de nous donner des pistes de découvertes…
    Connais-tu le cd « live à la chapelle » de Kat Onoma. Excellentissime! Jacqueline L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s