Florilège (36)

« Le petit recueil de nouveautés classique »

Pour connaître la disponibilité de l’un ou l’autre des média, cliquez sur la vignette correspondante.

  

Joseph Jongen   – Oeuvres complètes pour alto & piano – Nathan Braude et Jean-Claude  Vanden Eynden

  L’intérêt de Joseph Jongen pour l’alto découle sans doute en grande partie des liens d’amitié qu’il avait tissés avec Lionel Tertis et Maurice Vieux, deux des plus grands altistes du début du XXème siècle. Ses pièces pour alto sont tour à tour sensuelles et virtuoses, délicates et puissantes. Musique post-romantique aux accents élégiaques, elle n’est pas avare de tensions et de mystère.

L’altiste anversois Nathan Braude, alto solo du Limburgs Symphony Orkest de Maastricht, Lauréat Juventus, semble totalement envoûté par ces œuvres. Son interprétation convainc et séduit, portée toute en subtilité par l’accompagnement de Jean-Claude Vanden Eyden. Quelques pièces pour piano seul complètent agréablement le programme. (NR)

 

Alban Gerhardt & Cécile Licad – Sonates pour violoncelle et piano de Gabriel Fauré

  Une particularité de cet enregistrement est la répétition du mouvement final de la Sonate pour violoncelle et piano n°1 de Gabriel Fauré: la première interprétation est donnée au tempo habituel (supérieur aux indications données par le compositeur) et la seconde nous emballe littéralement dans une déferlante de notes qui change le caractère plutôt ambigu de la version « de base ». Pourquoi pas? (MDW)

 

Bohuslav Martinu – Musique de chambre, sonate, madrigal et trio

 

Le compositeur tchèque Bohuslav Martinu (1890-1959) émigra en France à l’âge de 33 ans. Très vite, il suivit des cours de composition avec Albert Roussel. Outre l’influence que ce dernier exercera sur son style, Martinu se nourrira des éléments musicaux en vogue à cette époque dans la capitale française, incorporant le jazz et les formes néo-baroques à son écriture personnelle.

Pendant la seconde guerre mondiale, il devra fuir la France et se réfugier aux Etats-Unis où il séjournera pendant 12 ans. Il reviendra ensuite terminer ses jours en Europe, sans jamais pouvoir retourner dans son pays natal.

Les oeuvres de ce programme datent en majeure partie de sa période américaine et témoignent de l’intérêt particulier que Martinu a toujours éprouvé pour la musique de chambre, à laquelle il consacra plus de 90 pièces. En 1946, il dira: « Dans la pure musique de chambre, je suis davantage moi-même. Lorsque je commence à composer de la musique de chambre, je ne puis exprimer la joie avec laquelle je conduis ces quatre voix. » Les compositions enregistrées ici expriment le plus souvent un mélange de lyrisme empreint de tendresse et d’allégresse, hommage à la nature, aliant truculence et élégance à la française.

Belle interprétation de quatre jeunes musiciens polonais. (NR)

  

Giuliano Carmignola & l’Orchestre des champs-Elysées – Concertos pour violon de Joseph Haydn

  Violoniste de talent, Haydn s’est employé à maintenir, pour ses concertos pour violon, le modèle du concerto baroque mettant en valeur la virtuosité du soliste. La dynamique musclée des œuvres, relevée par une ornementation toute en finesse, vont permettre à Giuliano Carmignola de s’affirmer sur ses terres d’excellence : la sensualité mélodique et un sens raffiné du détail. C’est, par ailleurs, doté de ces mêmes qualités que, s’émancipant déjà de son répertoire baroque habituel, Carmignola avait, en 2007, enregistré les concertos pour violon de Mozart, sous la direction de Claudio Abbado (voir le cd CM5132). (JL)

 

Georg Philipp Telemann – Les Esprits Animaux

  Voici rassemblées sur cet enregistrement quelques œuvres du malicieux Telemann qui convoque tour à tour Don Quichotte, Gulliver, Lucrèce et Didon à venir chanter leurs affects par flûtes, violons et clavecin interposés. Faire ressentir la musique à leurs auditeurs, voilà le challenge que veulent réussir ces jeunes musiciens venus de toute la planète. Ils ne sont pas nombreux : 7 en tout, mais le résultat est surprenant de présence sonore. Leur plaisir de jouer ensemble s’entend, il doit y avoir des clins d’yeux qui s’échangent, des respirations partagées et ressenties pour créer cette tension commune qui mène à une grande interprétation. Les Esprits Animaux ont profondément saisi ce qui fait l’essence de la musique baroque : le mouvement, dans tous les sens qu’on puisse lui donner. A quand le prochain enregistrement ? (AG)

 

Contributeurs :

Au service des collections :

Nathalie Ronvaux (NR) ~ Anne Genette (AG) ~ Andrée Forster (AF) ~ Marie de Wautier (MDW)

Jacques Ledune (JL)

A le Média Bxl :

Françoise Vandenwouwer (FVW)

Philippe Cantaert (PC)

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Florilège, Musique Classique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s