Les œuvres d’art ont elles aussi fait la route pendant la seconde guerre mondiale.

La restauration du retable de l’agneau mystique des frères Hubert et Jan van Eyck vient de débuter ce 2 nov. 2012.  (Voir l’article de la RTBF à ce sujet).

C’est l’occasion de se pencher sur les évènements historiques qui, de 1940 à la Libération, ont  perturbés la vie de l’œuvre, ainsi que celle de tant d’autres.

Le musée d’Hitler – L’art pillé par les nazis, un film d’Hannes Schuler.

…Le 27 août 1939 une colonne de camions quitte Paris de nuit pour une destination inconnue, sur les genoux du passager de l’un des véhicules, un tableau emballé à la hâte, La Joconde…

Hitler voulait construire à Linz le plus grand musée d’art occidental qui ait jamais existé. Il mit sur pied une organisation destinée à racheter toute les œuvres dignes de faire l’orgueil de l’Allemagne.

Le directeur de musée Hans Posse fut chargé de cette mission avec le plein pouvoir et un budget quasi illimité.

Des sections spéciales étaient chargées d’acheter les œuvres sélectionnées et de les rapatrier en Allemagne. Par la suite, une fois en pays conquis, des commandos pilleurs étaient chargés de récupérer dans les collections et les musées ce qui n’avait pu être sauvé à temps.

Le retable de l’agneau mystique des frères van Eyck était lui aussi très convoité par les Nazis. Il prit de justesse la route le jour même de l’invasion de la Belgique le 10 mai 40. Destination le Vatican, mais des péripéties allaient modifier son itinéraire initial.

C’est toute l’histoire, dans l’ombre de la guerre, de cette collecte d’œuvres par les Nazis ainsi que la course à la récupération par les  forces alliées que relate ce film étonnant.

Le film pose indirectement la question de la valeur de l’art, qui est non seulement esthétique, monétaire ou affective, mais également politique, éthique, sociale ou religieuse, d’où les nombreux saccages commis en temps de guerre.

C’est également un bel hommage à Rose Valland, conservatrice du musée du Jeu de Paume qui, par son travail de recensement clandestin, permit aux alliés de retrouver une grande quantité de ces œuvres.

Eddy Maes

Le musée d’Hitler – L’art pillé par les nazis, un film d’Hannes Schuler

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans As de pique, Documentaire, Eddy Maes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s