La Jamaïque : 50 ans d’indépendance et de discorde

hjjjjjjUne des images marquantes de l’été 2012 est la victoire de Usain Bolt aux J.O. à Londres. De Kingston à Londres,  les Jamaïcains ont dûment fêté les 12 médailles que leur nation a remportées. Ce n’était que le début des festivités : l’île tropicale célèbre également cette année son 50ème anniversaire d’indépendance. Depuis 1962, ce petit pays d’à peine 3 millions d’habitants s’est fait connaître dans le monde entier grâce à ses athlètes mais surtout grâce à ses musiciens.

Jimmy Cliff dans le film The Harder They Come, 1972

Jimmy Cliff dans le film The Harder They Come, 1972

La musique a énormément d’importance aux yeux des Jamaïcains. Dès les premières années d’indépendance, les Jamaïcains ont créé une musique bien à eux (le ska) en incorporant des éléments de leur musique populaire (le mento) au R&B américain.  Durant cette période de nouvelle indépendance, le patriotisme règne. En tant que « véritable musique du pays », le ska est très rapidement adopté par le public. Le ska et son rejeton le rocksteady sont diffusés au public international, mais c’est le reggae qui deviendra synonyme de Jamaïque notamment grâce à Jimmy Cliff et Bob Marley dans les années 1970. Par la suite le reggae  engendrera d’autres styles tels que le dub, le dancehall et le ragga. Malheureusement, derrière cet impact culturel mondial, en Jamaïque, les 50 dernières années ont aussi été infestées de violence, de pauvreté et surtout de corruption. Les festivités « Jamaica 50 » sont elles aussi enveloppées de querelles politiques…

Caricature parue dans le Daily Gleaner 20.06.2012

Caricature parue dans le Daily Gleaner 20.06.2012

L’une des principales pommes de discorde est la question de la chanson officielle du cinquantenaire de l’indépendance. Une première chanson a été commandée, enregistrée et annoncée en octobre 2011. Il s’agit de Find A Flag (In Your Heart),  chantée par 10 artistes dont Tarrus Riley, Ken Boothe, Mr. Vegas et Marcia Griffiths. Plutôt reggae « à l’ancienne », cette chanson a été bien reçue car elle représente bien le son et l’esprit jamaïcains. Le hic, c’est qu’elle a été commandée par le Jamaica Labour Party (JLP) avant les élections de décembre 2011 qui ont entraîné un changement de majorité.

Caricature parue dans le Jamaica Observer le 21.06.2012

Caricature parue dans le Jamaica Observer le 21.06.2012

Tout le planning du cinquantenaire a immédiatement été bouleversé. La nouvelle Ministre de la Culture, Lisa Hanna, a commandé une autre chanson. Produite par Shaggy, On A Mission a attiré la colère des Jamaïcains malgré la présence de quelques stars bien aimées (Damian Marley, Romain Virgo, Wayne Marshall et Beres Hammond). A cause de ses touches contemporaines de techno et de hip hop, la chanson est jugée inappropriée pour marquer ce moment dans l’histoire du pays du reggae. Rajoutons à cela le fait qu’elle fait partie d’une campagne publicitaire de la chaîne fast-food Kentucky Fried Chicken ; on comprend la réaction des détracteurs et on imagine Peter Tosh se retourner dans sa tombe.

Mr Vegas

Mr Vegas

Mr Vegas, légende du dancehall, n’a pas fait économie de virulence dans un communiqué de presse : « Sans vouloir manquer de respect aux producteurs et aux artistes qui figurent sur cette chanson (On a Mission), mais si c’est cette musique qui représente le mieux nos 50 ans d’indépendance, alors il faut juste que je m’endorme sans plus jamais me réveiller. Les partis pris et le favoritisme sont si moches en Jamaïque, d’autant plus qu’ils n’essaient même plus de s’en cacher… ». Mr Vegas avait lui-même proposé une chanson à l’Office de Tourisme jamaïcain mais celle-ci est refusée. Le vétéran du dancehall a néanmoins sorti un double album intitulé Sweet Jamaica, dans lequel il explore l’héritage musical de son pays. Il s’agit d’une fusion de rocksteady, de ska, de dancehall et de roots reggae, dans des reprises de tubes classiques ainsi que dans des nouvelles compositions originales.

Reggae Music Again - Busy Signal

Reggae Music Again – Busy Signal
Cliquez sur l’image pour écouter dans une nouvelle fenêtre

Dans le même contexte, une autre parution nous intéresse : Reggae Music Again de la jeune étoile Busy Signal. Issu de la scène dancehall tout comme Mr Vegas, Busy Signal a lui aussi voulu faire le tour des différents styles jamaïcains dans son hommage patriotique à la musique. «Reggae music again, let we unite again … » chante-t-il dans la chanson éponyme.  Le message de Busy n’est pas que patriotique ; prenant exemple sur Bob Marley, Busy met en avant la musique comme élément unifiant et pacificateur.

Que ce soit le dub, le mento , le ska, le reggae ou le rocksteady, la musique a été la voix de la Jamaïque. Jimmy Cliff, Steel Pulse ou encore Burning Spear ont longtemps condamné la violence et les injustices économiques. La musique engagée a été un moyen d’encourager les citoyens à la positivité. Malgré ces discordes, la musique reste le plus grand export de cette petite île des caraïbes.

Suggestions vidéo :

K 7751 The Harder They Come, BMG, Jamaïque, 1972

VR5499 Rockers, MVD, Jamaïque, 1978

K 7540 Heartland Reggae Featuring the One Love Peace Concert, Sanctuary Visual, Jamaïque, 1978

Suggestions musique :

KB8771 Busy Signal, Reggae Music Again, VP, 2012 (Reggae/Dancehall)

KM8602 Mr Vegas, Sweet Jamaica, VP, 2012 (Reggae/Dancehall)

MF3071 Mento Madness – Motta’s Jamaican Mento 1951-56, V2, 2004 (Mento)

K 6305 Freedom Sounds – A Celebration of Jamaican Music. Trojan, 2012

trojj

A propos La média de bxl

La médiathèque de Bruxelles Centre : un repaire de découvertes et de passions. Nous aimons les musiques, les films, le multimédia. dans tous les genres, tous les courants. A la recherche de titres précis ou envie de découvertes ? Nous vous proposons plus de 100.000 titres musicaux et audiovisuels en accès direct, ainsi que des sélections ciblées. La médiathèque, c’est cinquante ans d’histoires culturelles enrichies au quotidien par des mélomanes et cinéphiles rodés au défrichage de répertoires et tendances sans cesse renouvelées. Bienvenue !
Cet article, publié dans Emina Alickovic, Musiques afro-américaines, Reggae/Ragga/Dancehall/Ska/Dub, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s