Ne dites plus: « Je vais à la médiathèque »

Venez plutôt nous rendre visite au PointCulture!

En effet depuis ce mardi 3 septembre nous vous accueillons dans nos nouveaux locaux!
Changement de taille, le PointCulture Bruxelles se déploie sur 2 niveaux baignés de lumière. Pour les habitués du Passage 44 c’est loin d’être anecdotique. Le rez-de-chaussée est entièrement dédié aux expositions, conférences, rencontres, ateliers, … Le programme s’annonce riche et varié. C’est notre thématique Insolutherie qui inaugure les lieux et vous propose une exposition ludique et interactive. Vous pouvez y découvrir et tester des instruments de musiques réalisés essentiellement à partir de matériaux recyclés et d’objets du quotidien. Il s’agit de réalisations de l’association Lutherie urbaine.

Et du côté du premier étage vous retrouvez bien sûr toutes nos collections musicales et audiovisuelles. Mais attention, nos horaires sont légèrement modifiés, voyez ci-dessous.

A très bientôt

PointCulture Bruxelles
Rue Royale, 145 (L’entrée se fait par le Boulevard Bischoffsheim)
1000 Bruxelles
02.737.19.60 – bxlcentre@lamediatheque.be
http://bruxelles.pointculture.be/

Du mardi au samedi de 11h00 à 18h30
Restitution possible des médias en dehors des heures d’ouverture.

Publicités
Publié dans 1 | Tagué , , , , | 3 commentaires

La Médiathèque déménage et se fait PointCulture

point culture
PointCulture Bruxelles s’installera à deux pas de votre médiathèque actuelle, au carrefour du Botanique, toujours accessible via les transports en commun. Vous pourrez y retrouver vos disques et films favoris mais aussi participer à une multitude de mini-concerts, conférences, salons d’écoute, expositions… Le programme s’annonce riche et varié !
Pour ce faire, nous serons fermés dès le vendredi 23 août et réouvrirons le mardi 3 septembre. Pas d’inquiétude, les durées d’emprunt et votre formule abonnement Curioso seront prolongées de deux semaines. Si malgré tout vous deviez restituer des médias durant notre fermeture, notre boîte aux lettres reste accessible.
A bientôt pour de nouvelles aventures culturelles !
Nouvelle adresse
Rue Royale 145
1000 Bruxelles
Métro Botanique ; Trams 92,94 ; Bus 61 ; De Lijn : Lignes 270, 271, 272 et 358
Nouveaux horaires
Du mardi au samedi de 11h à 18h30
Publié dans 2/ Nos collections: | 7 commentaires

Rappeurs en série

  •         Les premiers  1219500385_00-d.j._jazzy_jeff_and_the_fresh_prince

On se souvient tous du Prince de Bel-Air : Will, joué par l’acteur/rappeur Will Smith.  Les mauvaises fréquentations du jeune Will inquiètent sa mère qui décide de lui faire quitter Philadelphie. Elle l’envoie vivre chez sa tante Vivian et son oncle Phil en Californie. Will doit apprendre à s’adapter à sa nouvelle vie : école privée, manoir, un valet à la maison… Son comportement quelque peu familier jure avec le raffinement de sa famille adoptive. Surtout quand son pote Jazz décide de se pointer à la maison ! Ses manières et son manque de tact laissent beaucoup à désirer, ce qui vaut à Jazz d’être fichu à la porte d’innombrables fois par l’Oncle Phil. Jazz était joué par DJ Jazzy Jeff, l’autre moitié du duo DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince. Ca ne vous dit rien ? C’est un peu normal : ce duo s’est séparé plus ou moins au moment où la carrière de Will Smith a décollé. Les parutions solo de DJ Jazzy Jeff ne sont pourtant pas à négliger. Il manie les platines sur Hip Hop Forever II (KD4856).

·        sensualLe plus drôle

C’est sûr, Snoop Dogg est connu pour son sens de l’humour. Celui qui s’est réinventé en Snoop Lion le temps d’un album reggae (si, si !) aime nous rappeler que le rap n’est pas la seule corde à son arc. L’autodérision et les déguisements loufoques ne lui sont pas étrangers : au grand écran il nous a honorés avec ses prestations dans Starsky & Hutch – VS7031 (dans le rôle d’Huggy les bons tuyaux), Brüno ou encore Training Day. Dans son clip pour Sensual Seduction, il incarne une star d’électro-funk retro « second degré ». Dans la vidéo du single P.I.M.P de 50 Cent, il enfile son déguisement de proxénète ringard : perruque brushinguée et dentier pourri. Ce personnage, c’est Big Jeffrey, l’un des différents foufous que Snoop nous avait présentés du temps de son émission de sketches Doggy Fizzle Televizzle, diffusée sur MTV en 2002.  Au menu : des sketches à haute valeur comique, un peu de musique et beaucoup d’invités spéciaux (entre autres Samuel L. Jackson, George Clinton). KS5475 Rhythm & Gangsta

·          La girouetteice-t

Il y a un peu plus de vingt ans, en 1992, une polémique s’enflammait autour de la chanson Cop Killer (litt. tueur de flics) du groupe Body Count. Ecrite par un certain Ice-T, cette chanson s’insurge contre la brutalité arbitraire de la police américaine et parle même d’assassiner un flic… A cause de ce brouhaha, Ice-T a reçu l’étiquette de mauvais garçon. Quelques années plus tard, le voici en rôle titre d’une série de flics (Law & Order : Special Victims Unit). Mais ce n’est pas tout ! Depuis 2011 il dévoile sa vie privée sur le petit écran dans Ice Loves Coco, une télé-réalité qui suit le quotidien du rappeur et de son épouse Coco (connu pour ses prestations en tant que mannequin de charme). On y découvre une facette inattendue de l’ancien leader des Body Count : tendre et protecteur, il obéit au doigt manucuré et à l’œil sur-maquillé de Madame… XB644T Body Count

  •   drake Le Canadien sensible 

Avant les fiestas people aux côtés de Lil’ Wayne, avant les duos avec Kendrick Lamar, Rihanna ou encore Nicki Minaj, avant même d’être Drake, il était Aubrey Drake Graham. Durant six saisons, ce jeune canadien joue le rôle de Jimmy Brooks dans Degrassi : Nouvelle Génération. A partir de 2006, il se met à la musique et sort des mixtapes gratuites sur le net. Il découpe son nom pour en garder la partie la plus « cool » qui deviendra son blaze (nom de scène) mononyme : Drake. C’est sa troisième mixtape So Far Gone en 2009 qui cimentera sa présence dans l’univers du hip-hop. KD7539 Take Care

  •    La montée en flèchemark

Stricto sensu, on peut se permettre de ranger Marky Mark dans la catégorie « rappeurs », non ? Le petit frère d’un des New Kids On The Block s’est fait connaître grâce à son unique tube en 1991, j’ai nommé Good Vibrations. Heureusement, son aventure dans la musique s’est arrêtée là. Le public s’attendait sans doute à ce qu’il sombre dans l’obscurité mais Calvin Klein en a décidé autrement lorsqu’il choisit « Marky Mark » Wahlberg pour afficher ses abdos à côté de Kate Moss dans une célèbre campagne publicitaire. Quelques films plus tard (Fear – VF1038, Boogie Nights – VB5856, Italian Job – VB6417), on peut dire qu’il a fait ses preuves en tant que comédien. En 2004, il coproduit la série Entourage dont les personnages sont basés sur Wahlberg lui-même et ses amis. A quatre reprises, il apparaît dans la série en tant que lui-même.  VE0047 Entourage Saison 1


  •  ch gambLe scénariste

Lorsque Donald Glover s’est lancé dans le rap, il lui fallait un « blaze », ou nom de scène. Sur le net, un générateur de noms de scène lui assigne le nom de Childish Gambino. S’il a manqué d’imagination pour trouver son pseudo, il n’en manque pas en tant que scénariste pour la sitcom 30 Rock – VT0316 (Saison 1). Pour ses efforts, il a été récompensé par la Writers’ Guild of America quatre années de suite (récompenses partagées avec les autres scénaristes de la série). Le jeune Glover ne s’arrête pas là : il est également acteur dans l’hilarante sitcom Community et a eu un petit rôle dans Girls, la série hype du moment. KC4592 -Camp

·          Les jeunes fous

ofwgktadgafPeut-on encore surfer tranquille sans tomber sur le nom des Odd Future ? Ce collectif de rappeurs, chanteurs et producteurs âgés entre 17 et 25 ans sont un vrai pavé dans la mare. Instrumentations originales, textes délirants, vidéos démentes, sens de l’humour décoiffant, ces jeunes mettent les pendules à une nouvelle heure. Les figures principales sont le crooner R&B Frank Ocean et les rappeurs Earl Sweatshirt et Tyler, the Creator – KT9751. En 2012, ce collectif rajoute une corde de plus à son arc en créant Loiter Squad  sur la chaîne Adult Swim. A situer entre Jackass et Doggy Fizzle Televizzle. KO 1641 – The OF Tape Vol. 2

Mentions honorables :

Method Man dans The Wire (Sur Ecoute)

Method Man dans The Wire (Sur Ecoute)

Common dans Hell On Wheels

Common dans Hell On Wheels

Lord Jamar du groupe Brand Nubian, dans OZ

Lord Jamar du groupe Brand Nubian, dans OZ

LL Cool J dans NCIS

LL Cool J dans NCIS

Publié dans Emina Alickovic, Musiques afro-américaines, Séries TV, Soul - Funk - R'n'b | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’oreille hardie (9): Electric Electric & Dooz Kawa

Electric Electric « Discipline » (Africantape Records, 2012) – XE301K

Electric

Dès la fin de l’intro, une cloche sonne et c’est parti, on est pris dans une spirale paroxysmique. La guitare s’impose, saturation de sons qui s’emballent, percussions au bord de la crise d’épilepsie. La tension monte de plus en plus et lorsque cela explose, la guitare se lâche, les percussions nous tiennent à la gorge, l’ensemble nous oppresse et nous embarque dans sa folie jusqu’à la fin de l’album. Plus qu’un album de noise, il y a ici de vraies mélodies, un dialogue musical entre la guitare et les percussions, le tout est soutenu par des voix lointaines et lancinantes. Avec ce deuxième album, Electric Electric nous tient en haleine jusqu’à la dernière note.

Dooz Kawa « Messages aux anges noirs » (3rd Lab, 2012) – ND7510

Dooz

Dooz Kawa est un poète strasbourgeois et un artiste plus qu’un simple rappeur. L’originalité est bien là, notamment grâce à son flow atypique et saccadé assez particulier. Ce poète jongle avec les mots et les images, son écriture sombre et décalée nous emmène dans les souvenirs de son enfance. Il joue avec des métaphores et références cinématographiques pour nous emmener dans son univers. On est loin ici des clichés du rap français qui envahit les ondes…

Céline Lambotte

Publié dans Céline Lambotte | Tagué , | Laisser un commentaire

French Cancans – Sensation Pop

Lors du dernier salon d’écoute French Cancans nous sommes partis à la découverte d’une nouvelle scène française qui fourmille de jeunes (ou moins jeunes) groupes qui émergent sans concertation apparente en différents coins de l’Hexagone. Ils en commun de réinventer à leur manière la pop chic des Jeunes gens modernes (Taxi Girl, Daho, Elli & Jacno, …). Les influences vont donc de cette french pop des années 80 à la pop actuelle d’outre-Manche ou d’outre-Atlantique en passant par celle des années soixante, lorgnant sans complexe du côté des yé-yé mais aussi la New Wave et Cold Wave pour les plus sombres. Et last but not least en français s’il vous plait. Que demander de plus? God Save La France comme le chante si bien Pendentif!

Mais trêve de bavardages, je vous propose de découvrir ci-dessous la playlist « Sensation Pop ». La sélection se veut  généreuse mais pas exhaustive. Une seule chose est sûre la relève semble assurée et les mois à venir pourraient nous réserver de belles surprises.

Avant de se lancer pour de bon, question de vocabulaire: c’est quoi une chanson pop? Réponse par l’exemple pour ne pas dire leçon par l’un des maîtres du genre.

Satori Pop Century d’Etienne Daho

Aline – « Regarde le ciel »

Lescop – « Lescop »

Granville – « Les Voiles »

Lire la suite

Publié dans Chanson Française, French Cancans, Geoffrey Briquet | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’oreille hardie (12) P.O.S & Karriem Riggins

P.O.S – We don’t even live here (Rhymesayers Entertainment, 2012)  – KP0277

P.O.S

Dans la même lignée que l’album précédant (Never Better), P.O.S reste dans un hip-hop alternatif virulent.
Les premières secondes de l’album mettent le ton… Une batterie énervée nous donne un bon coup d’adrénaline, on comprend vite qu’on a affaire à du bon!
Un flow nerveux vient se poser sur des instrus bien foutus qui donnent la pêche. Des percus rock, des gros beats, des sons électro…
Cet album est très abouti. Il commence avec des couleurs plutôt punk, rock. Vers le milieu de l’album, il se dirige plus vers un son pop, avec comme invités Justin Vernon (chanteur de Bon Iver) ou Astronautalis; pour finir par foncer tête baissée vers une électro composée de beats, de basses saturées et de glitches…

« Never better » était déjà un très bon album, mais ici c’est carrément du caviar!

Karriem Riggins – Alone Together (Stones Throw Records, 2012) – KR4730

karriem

Malgré deux univers très différents, le rap et le jazz sont étroitement liés de par leur histoire commune. Ces deux mondes qu’a priori tout oppose font pourtant très souvent bon ménage. Son nom ne vous dira peut-être rien mais Karriem Riggins n’est pas novice en matière de musique. Avant tout batteur de jazz et membre du Ray Brown Trio, il a notamment joué avec Roy Hargrove, Donald Byrd ou Oscar Peterson.

Est-ce une suite logique d’aller voir ce qui se passe un peu plus loin…? Les frontières du monde du jazz sont très larges, mais sont bien là…Peut-être est-ce pour cela qu’il les a franchies en collaborant avec des artistes comme Erykah Badu, The Roots ou Talib Kweli.

Il signe ici son premier album, sûrement pas par hasard sur Stones Throw. Dans la lignée de Madlib, cet album instrumental est une longue succession de courts morceaux construits à partir de samples venant de tous les genres… et soutenus par une rythmique très présente.

Ce n’est ni un album de Rap, ni de Jazz, ni de Soul, ni de Funk…
Mais bien un mélange réussi de tout cela.

Céline Lambotte

Publié dans Céline Lambotte | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire